Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1151 mars.




Villes/Paris/Consommation

From NuitDebout
< Villes‎ | Paris
Jump to: navigation, search

Les détenteurs du pouvoir économique, c'est nous ! Organisons un changement politique durable en repensant notre consommation quotidienne individuelle.

Fonctionnement[edit | edit source]

Réunions[edit | edit source]

Où ?

place de la République.

Quand ?

atelier hebdomadaire

Outils[edit | edit source]

Discuter, partager, écouter, dire, critiquer, questionner tous ensemble afin que chacun prenne sa part de responsabilité et d'action pour une consommation individuelle consciente de ses conséquences sur la collectivité locale, nationale, mondiale. Au final, faire des propositions pratiques pour que le monde change grâce aux efforts de chacun d'entre nous.

Contact[edit | edit source]

  • F icon.svg Facebook
  • commissionconsommationdebout@laposte.net

Actualité[edit | edit source]

Synthèse des problématiques générales abordées lors des premiers ateliers[edit | edit source]

Comment informer pour mieux agir au quotidien ?

- Communiquer avec des formulations positives, engageantes, en proposant des alternatives aux grandes enseignes : éviter la culpabilisation, l’infantilisation, la morale, réunir le champ des possibles et oeuvrer pour une consommation conviviale et éclairée ;
- Pour une pédagogie progressive et positive : casser la spirale infernale (envie/besoin/satisfaction/frustration) pour rester maître de sa consommation, sortir peu à peu du conditionnement publicitaire et social, se poser des questions pour redéfinir ses modes de consommation : pourquoi je consomme tel produit ? en quelle quantité ? pour quelle nécessité ? quel est l’effet sur mon portefeuille, sur mes revenus et donc sur mes choix professionnels ? ;
- Réfléchir sur l’empreinte carbone des entreprises et des produits privilégiés par notre démarche ;
- Informer en passant par la menace qu’un produit fait peser sur la santé (exemple : la question des perturbateurs endocriniens) ;
- Réfléchir à la notion de confort ;
- Sortir du discours libéral sournois du chantage à l’emploi pour diffuser un discours reposant sur la création de nouveaux métiers : par exemple une caissière d’une grande surface pourrait trouver un autre travail, une autre perspective professionnelle dans une économie locale en plein essor face à la disparition progressive de l’économie impérialiste, capitaliste, libérale.

Propositions pour une consommation individuelle plus responsable des enjeux humains, économiques et écologiques 

- Appareils technologiques : conserver les aliments sans appareils technologiques, pour une approche de la « lowtechnologie ». Par exemple, optimiser les espaces extérieurs (jardin, terrasse, balcon, rebord de fenêtre, etc.) pendant les saisons froides pour pouvoir se passer de réfrigérateur ; éteindre les appareils au lieu de les laisser en veille ;
- L’appel au boycott collectif étant interdit par la loi, privilégier un boycott individuel des entreprises qui ne répondent pas à nos valeurs ;
- Hygiène buccale : seul le brossage mécanique est nécessaire pour une bonne santé dentaire (les dentifrices sont superflus). L’utilisation de produits naturels à base d’argile ou de siwak peut être envisagée en complément mais à faibles doses ;
- Hygiène intime féminine : découvrir les coupelles menstruelles et abandonner progressivement les tampons et serviettes hygiéniques ;
- Privilégier une ruralité proche : producteurs, artisans, créateurs proches géographiquement de son lieu de vie.

Comment mutualiser les actions individuelles ?

- La faiblesse de Nuit Debout réside dans sa difficulté à « faire masse » : sa force réside dans la créativité de ses participants ;
- Ouvrir un site internet participatif : idées de rubriques basées sur la force et l’importance du témoignage pour rallier les personnes = « Un jour, un effort », « J’ai découvert une initiative et je la partage », « Le bottin des entreprises (locales, bio-responsables, respectueuses de leurs salariés, de leur rémunération) », avec par exemple les sites « Le bottin Made in France » (http://www.le-bottin-du-mif.fr, « 1083 » jeans et chaussures http://www.1083.fr), ou « slow cosmétique » (https://www.slow-cosmetique.com), « Témoignages d’expériences individuelles », « Recette du jour » (alimentation, cosmétique, produit ménager, recyclage, vêtement, etc.), « Adresse du jour » (resto, épicerie, producteur, etc.), « Qu’est-ce qu’on partage ? » (partager des idées de mise en commun : une machine à laver dans un immeuble, un potager dans un quartier, un lieu de compostage) ;
- Ouvrir un site internet de produits alternatifs : comparateur de prix, explication du caractère néfaste d’un produit (composants délétères pour la santé et l’environnement, mode de production inhumain, fiscalité arrogante des entreprises, etc.), vote des utilisateurs par étoiles (comme pour les sites commerciaux).

Difficulté de remettre en question les consommateurs que nous sommes 

« Nous, consommateurs, sommes irréprochables : les méchants, ce sont les hommes politiques. » C’est ce qu’on entend le plus souvent. Et on le dit en mangeant des chips, en buvant des bières industrielles, etc. Manger des chips, boire des bières industrielles, c’est cirer les souliers des politiciens qui tiennent le régime, c’est nier sa propre part de responsabilité, c’est agir a contrario de son discours. « Sois le changement que tu veux voir dans le monde », préconisait Gandhi.

Réflexion autour des firmes multinationales 

- À la question : « Qui n’a pas de produits L’Oréal chez lui ? », de nombreuses mains se lèvent. Sait-on que ce géant de l’industrie cosmétique comprend des dizaines de marques et sous-marques comme : • Kérastase • Essie • Carita • Decléor • L'Oréal Professionnel et L’Oréal Paris : Elsève (Elvive, Elvital), Elnett, Studio Line, Perfection, Plénitude, Body Expertise, Dermo-Expertise, Solar Expertise, Kids, Progress Homme, Men Expert • Garnier : Ambre Solaire (créée par L'Oréal en 1936), Fructis, Ultra Doux, Skin Naturals, Grafic, Neutralia, Obao • La SCAD distribue les marques Bien-être, Cadum, Cleopatra, Daniel Hechter, Dop (avec Cadonett, P'tit Dop et Vivelle), Eau Jeune, Fluoryl, Franck Provost, Gloria Vanderbilt, H pour Homme, Jacques Dessange, Jean Louis David, Mennen, Mixa, Narta, Ushuaïa et Vittel • Maybelline • Lancôme • Guy Laroche parfum • Biotherm • Cacharel • Ralph Lauren • Paloma Picasso • Helena Rubinstein • Giorgio Armani • Kiehl's • Shu Uemura • Diesel • Yves Saint Laurent : Activité cosmétique • Urban Decay • Vichy : Dermablend, Dercos, Basic Homme, Capital Soleil… • La Roche-Posay • SkinCeuticals • Sanoflore • Roger & Gallet • The Body Shop • Sanofi
- Une intervenante indique que le groupe Danone financerait en Afrique une sécurité sociale pour ses salariés. Quelqu’un lui oppose que les activités, notamment laitières, de Danone, sont soutenues par un discours erronée sur les bienfaits du lactose. Se pose alors la question de l’existence même d’une entreprise dont les produits sont néfastes pour les animaux, l’homme et la planète, quelles que soient les « bonnes » intentions qui régissent par ailleurs les rapports avec les salariés.

Résoudre le dilemme entre envie et conditions de satisfaction de l'envie 

- La satisfaction peut s’accorder avec la morale et l’éthique ; bien sûr, c’est difficile de changer, les milieux familial, amical, professionnel, ne le tolèrent quelquefois pas. La question s’est donc posée du soutien et du sentiment de solitude face à l’action individuelle ;
- De même que s’est posée la question du temps passé à fabriquer ses propres produits d’hygiène. Sait-on que dix minutes suffisent une fois par mois pour fabriquer une bouteille de 200ml de dentifrice naturel ?

Réflexion autour de l'expression "c'est cher/pas cher" 

« J’aimerais acheter bio et français, mais c’est (trop) cher. » Sait-on que la petite quantité de qualité sera toujours plus nutritive, goûteuse et profitable pour notre santé que la grosse quantité industrielle ?

Conclusion 

II est nécessaire de relayer l'engagement selon lequel chacun d'entre nous peut (doit ?) s'inscrire dans un processus de transition consumériste.
La recherche d'une information contradictoire et plurielle est nécessaire et primordiale pour mieux appréhender son rôle individuel dans le fonctionnement économique globale. La méconnaissance est trop souvent source de dédouanement, de résignation et d'attentisme.

Propositions pratiques pour consommation éthique[edit | edit source]

Dans cette partie, sont proposés des idées pratiques de consommation responsable, éthique, écologique, économique. Elles rassemblent les propositions faites par les diverses personnes rencontrées lors des ateliers. Cette page est collective et participative. Chacun peut apporter sa contribution en partageant ses recettes, ses découvertes, ses expérimentations, ses adresses. De nouvelles rubriques peuvent être librement créées.

Alimentation

Primeurs (fruits, légumes), céréales, légumineuses : marchés de producteurs, épiceries coopératives (Biocoop, Nouveau Robinson, La Louve, etc.), AMAP, sites internet de vente directe producteurs (exemple : http://www.acheteralasource.com)

Repenser son alimentation vers une transition vers le végétalisme, le crudivorisme.

Hygiène corporelle

Dentifrice : obtenir une pâte homogène en mélangeant de l’argile blanche (ou verte) et de l’eau + en option : ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de menthe
Corps et cheveux : savon de Marseille bio et labellisé (par exemple se tourner vers des savonniers français comme Franck Peiffer : http://www.gaiia-shop.com) , rhassoul
Visage : nettoyer avec du savon saponifié à froid suivi de l’application d’une eau florale bio
Démaquillant : savon saponifié à froid ou linéament oléo-calcaire
Menstruations : coupelle menstruelle (utilisable pendant 5 à 10 ans)

Hygiène de la maison

Lessive : mélanger un grand verre de copeaux de Savon de Marseille bio et labellisé, 5 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et 1 litre d'eau préalablement portée à ébullition. Mixer le tout. Attendre que la mousse obtenue se réduise. Option : ajouter 5 gouttes d'huile essentielle (parfum au choix) si pas d'intolérance. Transvaser le tout dans une grande bouteille (en verre de préférence ou en plastique végétal).
Vaisselle : savon de Marseille bio et labellisé
Nettoyant multi-usages : bicarbonate de soude, vinaigre blanc, alcool ménagé ; préparation maison : mélanger 1/2 L vinaigre blanc + 1/2 L eau tiède + 2 à 3 cuiller à café d’huile essentielle de Tea Tree ou Citron + 2 cuillère à café de bicarbonate de soude (facultatif)
Éponge : remplacer les éponges traditionnelles en mousse par un tawashi (éponge lavable en tissu)
Vitres : linge en microfibres humidifié à l’eau ou au vinaigre blanc

Cosmétiques

Hydratation du visage et du corps : huiles végétales et beurres végétaux (pour trouver une mine d'informations et des produits de haute qualité, un site tenu par l'une des grandes spécialistes françaises des cosmétiques naturels : http://www.oleassence.fr)
Blush : mélanger argile blanche + amidon de maïs + ocre rose
Fond de teint, anti-cernes : beurre de karité (1 cuillère à café) + huile végétale (1/2 cuillère à café) + oxyde de zinc (2 à 3 cuillères à café) + ocre rose mélangé à de l’ocre jaune (selon couleur de la peau)
Masque peeling : une cuillère à café de bicarbonate de soude sur visage humide

Habillement et accessoires

Sur l'annuaire madine-france.com (http://www.madine-france.com/fr/), sont répertoriées de nombreuses entreprises fabriquant en France et/ou en partenariat économique et sociale avec des entreprises étrangères, et respectueuses de la qualité environnementale de leurs produits.

Energies

Electricité : s’abonner à Enercoop (société coopérative proposant des énergies renouvelables)
Recharger un téléphone mobile : se tourner vers les batteries solaires

Banque

Réflexion engagée au sujet de la NEF affiliée au Crédit Coopératif. Beaucoup d’avis pour et contre.

Internet

Moteur de recherche : LILO (reversements des revenus publicitaires à des associations), ECOSIA
Boîte mails : faire le tri régulièrement dans sa/ses boîte(s) mails pour éviter de stocker des données obsolètes, se tourner vers des boîtes mails alternatives comme Newmanity (https://www.newmanity.com)

Surfer écologique et économique avec des solutions simples dans cet article : http://www.kaizen-magazine.com/bonnes-pratiques-surfer-ecolo/

Liens / articles[edit | edit source]

Dans l'article de Christian Rémésy « Bien se nourrir et préserver la planète » in Esprit 6/2016 (Juin), p. 121-130 http://www.cairn.info/revue-esprit-2016-6-page-121.htm) :

  • adopter un mode d’alimentation durable pour la santé de l’homme et de la planète ;
  • adopter un comportement écovégétarien, très diversifié en produits végétaux, avec une consommation limitée de produits animaux ;
  • consommer des aliments de base plutôt que des produits industriels ;
  • adopter un rythme de trois repas par jour et supprimer le grignotage ;
  • commencer le plus souvent possible par un assortiment de crudités et consommer au moins une association de légumes et de féculents, avec ou sans une portion de viande ;
  • consommer de préférence des fruits et légumes de saison, au moins deux fruits par jour et un à plusieurs légumes par repas ;
  • apprendre d’abord à faire des recettes de cuisine simples à base de légumes, de produits céréaliers ou de féculents, avec ou sans viandes et autres produits animaux ;
  • préférer les produits complets ou semi-complets aux produits très raffinés (le pain bis ou complet plutôt que blanc, les huiles vierges plutôt que purifiées…) ;
  • consommer le moins possible de calories vides (sucres, matières grasses et amidon ajoutés) avec une vigilance particulière vis-à-vis des produits sucrés, des sodas. Limiter la consommation d’alcool au verre de vin à table ;
  • prendre l’habitude de consommer des aliments très peu salés.

Découvrir "l'alimentation vivante" avec la naturopathe Irène Grosjean : https://www.youtube.com/watch?v=3pupDVbec2s

Repenser sa consommation et s'ouvrir à la "sobriété heureuse" avec Pierre Rabhi : https://www.youtube.com/watch?v=HyNinbbzGuE

Découvrir des magasins produisant en France sur cette carte interactive : http://www.fimif.fr/30/carte-des-boutiques-made-in-france

Décoloniser les esprits et s'ouvrir au changement avec Marc de la Ménardère : https://www.youtube.com/watch?v=zAfYtfMhvbw