Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1019 mars.




Villes/Annemasse/AG du vendredi 3 juin

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

AG Annemasse 3 juin 2016 au format pdf[modifier | modifier le wikicode]



Copie du texte du fichier ci-dessus sans mise en forme

« NUIT DEBOUT » ANNEMASSE vendredi 3 juin 2016 Les médias principaux sont tenus par quelques personnes directeurs de grands groupes financiers qui ont des intérêts à défendre → Proposition d'action pour rediriger les personnes vers des médias indépendants (Médiapart, Fakir, ...) Le mouvement Nuit Debout est d'après ce qu'on m'a dit là pour faire évoluer les consciences, ce qui est aussi présent dans mon métier, je suis là pour voir ce qu'il en est vraiment. Je suis là pour voir ce qu'il se passe et se dit. Nuit Debout est un mouvement populaire car il réunit le peuple, ce qui montre qu'il y a un/des problème(s), citation « Ils ont des milliards, nous sommes des millions » Les tracés des manifestations sont décidés avec les préfectures, les manifestations servent à l'état pour recenser une certaine population Nuit Debout a pour objectif de recréer du lien social, de reprendre l'espace public et est peu ou pas inscrit dans le matériel Je souhaite favoriser les circuits-courts notamment pour l'alimentation avec les AMAP (3 dans l'agglomération d'Annemasse OdAmap, Les Paniers des trois Jardins et La Coccinelle de Haute- Savoie) Proposition de créer un forum pour pouvoir communiquer, s'organiser, etc, et qui soit accessible pour presque tout le monde (juste besoin d'internet) Je participe à une action prévue le 15 juin à Annecy pour nettoyer une forêt Point histoire

La première Nuit Debout à Annemasse avait réunit une trentaine de personnes

Un personne dénonce un traitement partial de l'information

« Sur les chaînes on voit souvent un

seul parti politique ou les questions des journalistes sont plus tranchantes avec les autres partis, par exemple sur TF1 il y a eu un décalage des huées pour qu'elles coïncident avec la sortie de la voiture de François Hollande. » La souffrance au travail est évoquée : « L'économie devrait être au service de l'homme et pas l'inverse. » Le fait que l'école rend service à de grandes entreprises et ne vise pas l'épanouissement est évoqué

« On forme aujourd'hui les personnes pour qu'elles s'intègrent dans les entreprises, c'est le but des études, mais les études ne sont-elles pas censées avant tout apporter du savoir ? Les liens entreprises/universités sont de moins en moins cachés comme avec les partenariats entreprises/universités surtout favorable aux grandes sociétés.» L'avidité est évoqué : « Certaines entreprises veulent privatiser l'eau, ne devrait-elle pas être gratuite et une richesse commune car nécessaire à tout humain ? À Grenoble a été proposé d'établir une liste des « communs», autrement dits des ressources qui ne devraient jamais pouvoir être privatisées comme l'eau, l'air, les plantes, ... « Un des problèmes aujourd'hui est que des lois sont imposées par des choses au-dessus de l'état, ce serait pire avec le TAFTA, où les entreprises pourraient attaquer les états pour leur législation. Le traité transpacifique le permet déjà comme d'autres traités et prévoit la possibilité à des tribunaux spéciaux (ISDS) d'infliger des amendes aux états sur demande des entreprises qui estimeraient que l'accord n'est pas respecté, l'inverse n'étant pas possible à notre connaissance.