Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1151 mars.




Villes/Dijon/AG du 12 avril 2016

From NuitDebout
< Villes‎ | Dijon
Jump to: navigation, search

AG du 12 avril 2016 :


Points à l’ordre du jour :

1) Massification du mouvement : quelles actions dans les prochains jours ? ; 2) Point sur les comptes-rendus ; 3) Débrif sur la rencontre intersyndicale du 12/04 ; 4) Ralliement pour le mouvement national du 28/04 ; 5) Point sur le communiqué de presse ; 6) Point sur le site web ;

- Point sur les débats


-Massification du mouvement :

Questions de logistique :

Pour le son : il faudrait trouver un micro+ampli guitare (un participant à un contact) Couper la fontaine plus tôt dans la soirée pour faciliter le débat : deux personnes se chargent de négocier avec la ville.


-Point sur les comptes-rendus :

Les comptes-rendus seront visibles sur la page facebook et sur le site internet, ainsi que les actions mais seulement après qu’elles aient été menées (voté en AG). Le délai de publication sera de un jour de décalage (voté en AG) La question d’un comité qui rédigerait les CR de façon quotidienne a été évoquée ? Pour le moment : organisation au jour le jour sur la base du volontariat (voté en AG)


-Point sur la réunion intersyndicale du 12/04 :

Participants : Résistance- collectif dijonnais d’action contre la loi du travail, UNEF, Solidaires, ancien de la FSE

Une aide va être apportée pour massifier le mouvement. Ils nous soutiennent pour des apports logistiques et matériels. Il a été proposé de faire une grande manifestation Nuit Debout à la suite de la journée de manifestation nationale du 28/04. Le parcours sera décidé en intersyndicale -> le cortège se finirait place Wilson. La question a été posée : faut-il que Nuit Debout ait une place dans le cortège avec une banderole ? Une idée a été lancée selon laquelle il n’y aurait pas besoin de banderoles ni de place dans le cortège car le mouvement Nuit Debout serait une convergence de luttes- A revoir Il a été aussi rappelé que l’amphi Mathiez existe toujours en tant que collectif. Un participant a informé que la LDH se proposait d’aider Mathiez suite à leur expulsion.



-Point sur la manifestation du 28/04 :

Débat pour savoir si Nuit Debout devrait avoir sa place ou non dans le cortège. Le vote a été remis à la prochaine AG. Une réponse serait souhaitée avant la prochaine réunion intersyndicale de vendredi matin.

-Point communiqué de presse :

Suite à la lecture du communiqué de presse à l’AG, il a été retenu qu’il était trop technique (faire attention au vocabulaire utilisé le but étant de toucher le maximum de personne). 

Insister sur ce qu’est le mouvement Nuit Debout : se rencontrer, débattre, se réunir pour agir (faire plus concret). Et insister sur le fait qu’il est possible de changer les choses !! Nous remercions bien sûr ceux qui ont travaillé sur l’ébauche du communiqué.

-Point site internet :

Des personnes des Lentillères ont créé un site internet : dijon.nuit.debout.cc

Rappel : mettre sur internet le compte-rendu d’AG en l’envoyant à l’administrateur du site à l’adresse suivante : ndb.dijon@gmail.com Il a également été créée une newsletter : nuitdeboutdijon@lisps.riseup.net Il a été suggéré de créer un groupe facebook public ouvert en plus de la page facebook actuelle et les volontaires sont les bienvenus-es ainsi que pour l’utilisation de twitter. Plusieurs personnes ont souligné l’importance de réagir en temps réel sur les réseaux sociaux via smartphone. (photos, vidéos, commentaires…)


- Point débats : Sujet 1 : Situation des personnes sans-abri et des migrants : Etat de la situation : expropriation importante (fin de la trêve hivernale)+ plus de logements vides que de personnes dans la rue.  Cas particulier : Nico, un ancien SDF actuellement en foyer ayant vécu 9 ans dans la rue, est venu participer au débat et a pu nous faire part de son expérience : il a souligné le fait que lui et les autres sans-abris avec lesquels il avait pu en parler, la chose la plus douloureuse était d’être invisible aux yeux d’autrui et qu’il préférait souvent un sourire, un bonjour ou discuter quelques minutes au lieu d’avoir une pièce.

 Sur le plan politique il s’est posée la question des réquisitions de logements vides. Un des participants nous a alors fait part de ses connaissances professionnelles dans le domaine de la politique du logement, ce qui a permis de gagner en compréhension de ce problème complexe : exposant tour à tour le rôle du marché du logement, la non concordance géographique entre zones en tensions et des zones riches en logement vides mais souvent situées dans des territoires ruraux peu attractifs, et enfin du droit à la propriété privée du foncier inscrite dans la déclaration des droits de l’homme.

 Le cas des migrants : Rappel de l’existence du squat Reggio (Nord, face à IKéa).Implication des associations sur ces thématiques et ces actions. Rappel du risque d’expulsion prochaine de ce squat. Proposition d’aider les associations impliquées en cas d’urgence (manifestation le soir devant la préfecture en cas d’expulsion etc). Rappel du rôle de la politique internationale de notre gouvernement. Rappel des différents pays dans lesquels notre gouvernement mène actuellement des opérations militaires. Rappel du rôle des grandes multinationales françaises dans l’orientation de la politique militaire et diplomatique française.

• Sujet 2 : débat sur la loi travail