Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1148 mars.




Villes/Florac/AG du 27 avril

From NuitDebout
< Villes‎ | Florac
Jump to: navigation, search

TITRE DU COMPTE RENDU[edit | edit source]

27 avril 2016

Informations[edit | edit source]

Au total, 23 personnes ont été présentes.

Préparation manif du 28 à Mende : - banderole nuit debout - carrés rouge imprimés en guise de chiffon rouge avec mention nuit debout - réalisation d'affiches pour les vitrines SG - on amène des casseroles pour faire du bruit - relecture du texte « je suis la voix »

Mende et Chanac souhaiteraient rester en relation étroite avec Florac

Le 1er mai, on participe à la manif de Mende (10 h 30)

Le 7 mai, Nuit Debout Florac en musique avec LKDS, bouquins, graines, plantes. On distribuera un tract sur le marché de Florac, on peut afficher localement dans les villages.

Le 7 mai, grande Nuit Debout à Paris

Le 15 mai, la Nuit Debout de Florac se rend à la Nuit Debout de Mende. Rappel : Nuit Debout à Mende tous les mardis à 18 heures place au blé.

On rappelle qu'il y a sur la page Nuit Debout un lien wiki pour mettre idées en commun.

Pour Florac, il est proposé de traiter un thème par soirée ; il faudra bien sur en annoncer les thèmes par exemple ruralité, travail.

Et une intéressante discussion part sur le travail :

- cadences, stress - rappel de l'existence des bourses du travail auxquelles participaient tous travailleurs, salariés ou indépendants. - le syndicalisme d'aujourd'hui dérive vers le corporatisme, il ne représente plus tous les travaileurs, devient néfaste, ne s'occupe plus de précaires. - rappel du problème des quartiers nord de Marseille, ou les jeunes sont sans droits depuis 20 ans. - ne pas déléguer son pouvoir, c'est un intérêt de Nuit Debout. - à Montpellier, la bourse du travail est devenue la maison des syndicats (horreur!) - on a un statut quand on a un emploi, et pas de statut si pas d'emploi. - le travail n'est pas que l'emploi. - il faut s'intéresser aux exclus du travail. - les jeunes comprennent à partir de 15 ans quon les envoie dans des voies sans issue, ; quand ils réalisent le déterminisme social, c'est là où le radicalisme peut s'installer ; ils se sentent prisonniers de leurs ghettos. - si l'on veut faire des Nuits Debout dans leurs quartiers, il faut tracter auparavant pour être bien reçus, sinon c'est très dur. - exemple de Carrefour Echirolles où les gens ont apprécié.

Il faudrait se trouver un local où se réunir librement et de façon pérenne.

Il faudrait demander au Maire de Florac de rétablir le panneau de libre affichage qui existait derrière le monument au Morts.

Retours des travaux des commissions[edit | edit source]

Commission 1[edit | edit source]

Commission 2[edit | edit source]

Commission 3[edit | edit source]

Votes[edit | edit source]