Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1151 mars.




Villes/Foix/AG du 15/04/2016

From NuitDebout
< Villes‎ | Foix
Jump to: navigation, search

CR Assemblée générale des luttes – NUIT DEBOUT FOIX 15 avril

Participants : 70 à 80 personnes


Déroulement :

18h : temps orga des commissions. Temps d’échange un peu mou, pas de commissions en travail mais proposition d’un petit groupe d’un atelier de préparation d’actions artistiques. 19h : Repas, saucisses à la plancha… 20h30 : AG des luttes commence. 23h30-00h : fin de l’AG des luttes et des échanges et petites orgas pour actions du lendemain.


Partage d’expériences et d’idées

•Lycéens : il n’y a pas de liberté pour les lycéens qui sont soumis aux décisions des adultes. Risque d’envoi du lycée d’une semaine pour être venu à une nuit debout en semaine. Impression d’être pris de haut, de ne pas avoir la liberté d’ewpression. Le président du conseil de vie lycéenne nous dit que c’est le proviseur, dont agent de l’Etat, qui au final prend les décisions finales. La démocratie au lycée est nulle ! On a l’impression d’être pris pour des débiles.

•Mais les adultes aussi sont pris pour des débiles. On apprend à fermer nos gueules, ce n’est pas juste une question de jeunesse, c’est comme cela même après dans la vie d’adulte. Il faut désobéir, on ne fait rien si on obéi. Comment allons-nous changer les règles si nous continuons à les respecter ? Il faut désobéir !

•Texte lu par une crieuse : « Pour que le mouvement prenne de l’ampleur spécialement en Ariège, il faut trouver un moyen d’informer un maximum de gens. Aller de villes en villlages, trouver des gens motivés dans ces endroits pour continuer de transmettre les informations. Nous avons besoin d’un maximum de gens, si on perd la cohésion sociale, on perd l’intelligence humaine, la confiance que l’on a en le peuple et en nous même. C’est comme la nature, il serait temps d’agir avec elle et pour elle. L’intelligence n’est pas seulement en nous même mais tout autour de nous. La nature est puissante et nous survivra quoi qu’il arrive, elle trouvera toujours un moyen d’exister alors que nous, nous avons besoin d’elle pour vivre et nous épanouir. Dans ce sens, je propose un atelier d’auto-construction, ici à Foix, de cabanes avec des matériaux respectueux de la nature. Je créée des gîtes de passage à côté de chaque marché, ouvert à tous, je suis à Saint Girons le samedi et à Montbrun Bocage le dimanche. Je vous demande de faire passer le message sur les réseaux sociaux pour moi, car je modélise une vie plus humaine en me détachant des technologies et d’autres choses. »

•L’histoire est très importante.

• Partage d’un texte sur une vision sur les stratégies politiques des partis de gauche, et du parti de Gauche.

•Plusieurs personnes ont fait le lien entre les Nuits Debout et mai 68, plein d’espoir !!

•Il existe un portable mis en place par Mozilla qui a toutes les capacités de l’I Phone mais beaucoup moins cher, seulement 50 euros. Il permet de stopper les géolocalisations, les écoutes, très pratiques pour utiliser l’outil smartphone sans les inconvénients du pistage. Mais ce portable n’est plus en vente !

•Principales propositions d’actions: La problématique de toucher l’ensemble de la société, les travailleurs, les citoyens qui ne sont pas impliqués est revenue plusieurs fois. Face à cela et l’urgence d’agir, plusieurs propositions sont ressorties :

  • S’appuyer sur les syndicats pour toucher les travailleurs dans les différentes entreprises. Une personne est un ancien cheminot, a des liens avec syndicat sud rail, donc se mettre en lien pour organiser des actions fortes chez les travailleurs du chemin de fer.
  • Distribution de tracts sur la loi travail et l’action Nuit Debout devant les entreprises un peu partout. Des personnes ont déjà commencé à le faire du côté de Laroque d’Olmes.
  • Blocage de l’économie par l’occupation de lieux stratégiques : bloquer des centre de grande distribution par exemple (des personnes présentes ont les connaissances et compétences pour initier ce type d’action). Bloquer 3 jours les centres de distribution d’Intermarché dans le sud, en 3 jours les intermarchés de la régions ont des problèmes d’approvisionnement.
  • Manifestation de droite : un RDV à 14h a eu lieu HALLE Vilotte.
  • Manifestation artistique et festive avec trois groupes : un devant à poils avec des pancartes et pagne pour ne pas choquer en début de cortège, un groupe avec des masques de personnalités politiques visées qui sont amenés par le père noël en prison et un troisième groupe qui fait la fête avec de la musique type batucada.
  • Créer un groupe de travail pour lancer un projet de cinéma en plein air en Ariège. L’outil touche tout le monde mais question des films à passer. (cf. Actions de l’association Cinéma voyageur, à contacter pour qu’ils viennent en Ariège ?).
  • Appeler à la grève générale, en passant ou pas par les syndicats. On arrête tout !
  • Participer à des ateliers pour atteindre l’autonomie, montrer aux personnes qu’il est possible de vivre sans argent (expérience de Julien de Montbrun Bocage atelier auto construction de cabanes en éco-construction, cf Lettre ci-joint criée par une autre personne).
  • Passer par l’art (le théâtre, groupe de jeunes expérimentées) pour transmettre et toucher les personnes extérieures au mouvement.
  • Bloquer les routes.
  • Penser à une action à la rentrée en soutien aux jeunes lycéens qui risques une semaine de renvoi pour être allé à une NUIT DEBOUT en semaine.

POINTS PRATIQUES ET DE VIGILANCES

•La commission communication existe, il faut s’inscrire à l’accueil (table avec infos).

•La commission action doit être créée et plus clairement identifiée.

•A 18h, c’est le moment pour que les commissions s’organisent et puissent partager leurs avancées lors de l’AG.

•Lorsque des propositions d’actions sont faites au cours de l’AG, important de donner une heure de RDV, de rencontre pour rendre ces propositions concrètes sinon elles sont juste envoyées dans l’air.

•Attention aux actions fortes, il faut qu’on se protège des matraques. Les actions doivent être bien pensées.

•Dorénavant, pour alléger la logistique pour les repas, c’est AUBERGE ESPAGNOLE, chacun(e) amène un petit quelque chose à partager, et apportons de l’alcool par parcimonie. Le vin sera servi au temps repas puis retiré pour éviter des dérapages au cours de l’AG du fait d’esprit embrumés.

•A l’accueil, il y a une lettre ouverte aux jeunes de Grèce, à lire.

•Ne pas oublier, que pour chaque nuit debout, il y a une déclaration à la préfecture et il faut 3 coresponsables, il faut que ça tourne. Si chacun s’implique un peu, ça tourne et personne ne se fatigue trop.

Maintenir ou non les nuits debout ?

En raison des forces et énergie que ça demande pour qu’il y est des gens chaque soir, la question d’espacer ou non les NUITS DEBOUT s’est posé. Globalement il est d’avis de maintenir les NUITS DEBOUT dans la continuité, que ce soit permanent d’autant plus que chaque AG le soir est une expérience de démocratie directe qui est porteuse de sens.

Faisons du podemos, mais même allons au-delà, continuer les NUITS DEBOUT de plus en plus forts.

Il faut qu’il est toujours une permanence, même s’il n’y a que 5 personnes, ce qui n’empêche pas le déroulement d’actions en parallèle.

L’après loi travail ?Il y a la loi travail N°1 mais aussi les lois N°2 et N°3. On sait ce qu’on ne veut pas mais sait-on ce qu’on veut ? On veut faire tomber la loi mais au fond et plus globalement qu’est-ce que l’on souhaite ?Important de garder un objectif précis : stopper la loi travail mais en parallèle ne pas oublier les autres problèmes aussi importants comme le TAFTA, le climat… Nuit Debout, c’est aussi des temps de démocratie pour penser les luttes et changements que l’on souhaite d’une manière globale.

ON ARRÊTE TOUT, ON REFLECHIT, ET C’EST PAS TRISTE !