Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1151 mars.




Villes/Grenoble/AG du 17 avril (48 Mars)

From NuitDebout
Jump to: navigation, search

17 avril 2016

Informations[edit | edit source]

-On a besoin de gonds pour réparer la porte des toilettes sèches. Si quelqu'un en à et qu'il ne lui servent pas, ils pourraient être utiles ici. -Pour cause d'intempérie, l'AG à voté le report des retours de Commissions au lendemain, mardi 19 avril (# 50 mars)

Compte rendu AG plénière, dimanche 17 avril 18h

Pour commencer : Discussion autours de la gestion du site, des manières de régler les problèmes de cohabitation, de rendre le lieu plus accueillant, plus vivant, plus approprié à la lutte. Réflexion concernant la semaine qui vient de se passer. L’organisation prend énormément de temps, on perd un peu de vue la révolution, et la lutte. on est dans une occupation hybride : événement politique et festive. On va se concentrer sur le côté politique, et abandonner l’événementiel

Proposition : POUR l’arrêt de la vente d’alcool

Fait adopté

Proposition : POUR la fin de la musique amplifiée

Fait adopté

Proposition : POUR que les chiens soient tenus en laisse

Fait adopté

Question : va-t-on faire l’AG à la Villeneuve ? (Rappel : il avait été décidé hier de délocaliser l’AG de mardi, à la Villeneuve)

Intervenant A : les faire venir ici, plutôt que de s’inviter à la Villeneuve

Intervenant B : c’est bien d’instaurer un dialogue déjà avec la Villeneuve.

Intervenant C : ce serait bien d’aller au rdv de mardi, 16h, place du marché, rdv AC Le feu, et le collectif Pas Sans Nous

Intervenant D : assez malvenu de débarquer dans un quartier. On n’a pas tous réfléchi aux questions que les gens dans les quartiers se posent, islamophobie, …Il y a des associations qui luttent déjà là bas

Intervenant E : On ne veut pas toucher des gens ? On s’attendait à ce que les gens viennent nous voir, et en fait non. Et maintenant on s’interdit d’aller voir les gens ?

Intervenant F : Peace and Love. On a dit que ce n’était pas d’actualité, qu’on n’avait pas assez préparé l’approche

Intervenant G : on risque de donner l’impression qu’on les instrumentalise

Intervenant H : cela me parait mieux que l’AG se fasse toujours au même endroit. C’est plus simple. Cela ne nous empêche pas d’aller à Villeneuve, au souk, d’aller expliquer ce qu’il se passe ici. Je renouvelle l’idée d’une AG volante en plus de l’AG sur place…

Gallac : Aller à Victor Hugo, car ici on est beaucoup moins

Intervenant du CAC 38 On pourrait aussi inciter les gens de cultures différentes de venir ici, car on est une majorité de bobos ici…

Intervenant A (déjà intervenu) : OK pour maintenir l’AG ici. Comment attirer plus de monde ? Rendre le site plus accueillant, les gens des quartier que j’ai essayés de faire venir, n’ont pas voulu… ils ne se sentent pas à l’aise, considèrent que c’est une fête de village, que c’est une «  de babs »

Intervenant J : peut on plutôt délocaliser des moments de discussion plutôt que l’AG ?

Intervenant K : Aller à la Villeneuve dépend de notre posture. Il faut y aller en écoutant, et en témoignant

Maria : C’est mieux de rester sur le site. J’ai informé énormément de personnes que l’AG se tenait sur le site

Intervenant L : Ici c’est le cœur, l’agora debout, les débats debout, etc. C’est également essentiel qu’on emmène des « temps de paroles » à l’extérieur…

Intervenant M : Une réalisatrice qui a travaillé que le travail, les grèves, etc. propose un débat vendredi soir

Intervenant N : ce lieu est devenu une « fête de l’huma », mais on ne fait pas grand-chose. A Rennes,il y a une vraie lutte qui se met en place. Il faudrait faire des choses concrètes du type déjà faites Mac Do, Péage gratuit…aller plus loin : faire des manifs sauvages, des barricades

VOTE de l’AG[edit | edit source]

Proposition : POUR le maintien de l’AG devant la MC2 tous les jours à 18h et pour des « temps de paroles » à l’extérieur. Les dates et lieux seront discutées plus tard

Fait adopté

RETOUR DES COMMISSIONS[edit | edit source]

Commission convergences des luttes :

Intervenant A : Pour les manif sauvages, voir la commission « actions » ! Pour « convergence des luttes », nous fonctionnons toujours en deux temps. -1er temps est consacré aux aspects concrets : mise à jour du panneau d’affichages, dons, etc, liste de tout ce qu’il y a à faire. -2ème temps : on voit plus loin, de quelle société on aurait envie… c’est plus philosophique.

Rappel de quelques événements : le 21 avril : intervention à Pôle Emploi Alliance le 28 avril : grande manif le 15 mai : manif internationale de Nuit Debout Tous les 1er mardi : action autour de l’agriculture locale Lutte aux côtés des prostituées

Proposition nouvelle commission Intervenante B : veut lancer une commission agriculture urbaine, potasse sur sujet depuis 4 mois. La gestion de ce site est très importante, il faut penser le futur et penser des actions concrètes. Ce lieu est important, on apprend à être ensemble, il faut le garder. Il ne faut pas exclure les gens avec leurs chiens.

A propos de l’anti-REP Intervenante C : je propose la diffusion d’un tract pour faire connaître la machine judiciaire et les 500 euros qu’il en coûte à chaque interpellé… pour préjudice moral à chaque flic… Quand on recueille de l’argent, c’est pour payer le préjudice moral !

Lecture du tract est faite


PAROLES LIBRES[edit | edit source]

Intervenant A : Si on ne réfléchit pas ensemble, peut on faire un débat démocratique ? Finkelkraut a été exclu de Nuit Debout, Tobira a été accueillie… cela pose question.

Intervenant B : A Chambéry, le FN s’est fait exclure de l’AG. Est-ce que les citoyens ont le droit de choisir qui est citoyen ? On est ici pour se comprendre, pas pour s’exclure les uns les autres.

Intervenant C : A Paris même souci, l’AG a finalement voté pour que ces personnes aient accès à Nuit Debout

Intervenant D : Je rejette tous les partis, si les personnes s’expriment au nom de leur parti

Intervenant E : Pour un vote inconditionnel pour que tout citoyen puisse s’exprimer, à partir du moment où il parle en son nom, mais pas en celui du parti

Intervenant F : Le fait que les gens puissent venir avec leurs différentes étiquettes, c’est bien aussi, cela montre la convergence des actions

Intervenant G : Je suis militant des droits de l’Homme/ de l’humain. Tout le monde a le droit de s’exprimer comme citoyen, même s’il a des idées différentes. On n’a pas peur de ces idées, on sait ce qu’il y a derrière.

Françoise : Sur la prise de parole, on a voté un manifeste, les gens qui veulent la parole, donne leur prénom sans leur qualification, donc sans leur appartenance. Si on a déjà voté, je ne comprends pas où est le problème !

Intervenant H : Je ne laisserai personne se lever et avoir des propres antisémites, racistes ou autres. On est beaucoup ici à le penser.

Intervenant I : On a des ennemis, il faut le savoir. Il faut s’avoir à qui s’allier.

Autre intervention : Je viens de la Villeneuve, vous pouvez m’appeler le bédouin de la Villeneuve. Je vis sur deux mondes, entre deux rives. Dans les quartiers sensibles, nous avons des jeunes qui sortent des collèges, et lycées sans savoir lire ni écrire. Ils vivent entre des murs, passent leur vie entre les dealers, les barbus, et la police. Ils sont nombreux à se retrouver en prison. Ils font partie de notre société. Enfin, qu’on n’oublie pas la crise grecque, les terroristes sont aussi au niveau de la finance internationale

Votes[edit | edit source]

VOTE Proposition : POUR le remboursement du matériel volé pendant la nuit de samedi à dimanche.

Fait adopté