Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 658 mars.




Villes/Nice/AG/CR/60 mars

De NuitDebout
< Villes‎ | Nice
Aller à : navigation, rechercher

Compte-rendu de l'AG du 60 mars[modifier | modifier le wikicode]

60 mars (29 avril 2016)

(ce compte rendu a été retrouvé au fin fond de facebook : https://www.facebook.com/nicedebout/posts/832348793537974)

L’Assemblée Générale de Nuit Debout Nice, réunie Place Garibaldi a voté contre le soutien aux candidatures des citoyens participants Nuit Debout, aux législatives partielles qui se dérouleront le 22 et 29 Mai 2016.

Les candidats se sont présentés à la suite d’une consultation de l’AG, leur logique était a-partisane et sincère, et basée sur l’idée de la démocratie constituante. Leur candidature ne devait être définitive qu’à la suite de débats au sein des assemblées, nous devions voter alors de la poursuite d’une telle action. L’inscription sur les listes prenant fin hier à 17h, celle-ci a été effectuée au cas où nous déciderions de nous engager dans cette démarche.

La médiatisation trop rapide de cette question s’est faite sans le consentement de l’AG et nous a mené à nous positionner plus rapidement.

Il a donc été décidé au cours de débats riches et constructifs autour de la question de la continuité du mouvement et de son entrée ou non dans les institutions politiques actuelles, que nous ne soutiendrons pas ces candidatures.

Le principe de Nuit Debout dénonce le système de représentation actuelle qui favorise le culte de la personne, plutôt que celui des idées et de la pensée, et qui met en avant l’individu plutôt que le collectif.

Nous restons attachés et convaincus par les valeurs de la démocratie participative, et pensons que le débat ne fait que commencer et doit s’enrichir dans la réflexion. Alors à ceux qui nous pressent à nous définir tel que le système en place l’exige, nous répondons que nous prendrons le temps afin de construire et de proposer un projet de société à la hauteur de ce que nous exigeons.

Ce combat se fera par l’action et par la réflexion commune, il n’y a d’urgence que celle que l’on nous impose, nous avons le temps car nous allons durer, rassembler, dénoncer et construire. Nous advenons tous les jours de partout et à chaque instant, nous sommes la surprise et les grains de sable enrayant une mécanique que nous rejetons. Nous sommes confiants et n’agirons pas sous la pression. Le rêve général n’a pas de temporalité.