Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 658 mars.




Villes/Nice/Agora/48 mars

De NuitDebout
< Villes‎ | Nice
Aller à : navigation, rechercher

Agora du 48 Mars 2016[modifier | modifier le wikicode]

Prises de parole :

  • 1. Approbation de l'idée de créer des jardins partagés. S'engager avec l'assocation "Jardins partagés de St Roch" afin de faire pression contre la ville qui ne les libère que pour les seniors.
  • 2. Concernant l'éviction d'Alain Finkielkraut : nous devons avoir une réaction claire, sinon les Nuit Debout n'ont aucun sens. Le mouvement social se veut pluriel, démocratique, avec un droit à la parole pour tous. Finkielkraut ne venait pas pour s'exprimer mais pour écouter.
  • 3. Se battre pour la démocratie. Prendre exemple sur la Commune de Paris.
  • 4. Réaction aux expressions sur les réseaux sociaux, et notamment au "je-m'en-foutisme" méprisant que l'on y trouve. Energie phénoménale des participants aux Nuit Debout Nice, pour réfléchir à une solution face à cette situation multiple et complexes que nous vivons. Détermination à l'accomplissement d'une tâche de cette ampleur. Des voix politiques s'élèvent en jugement, Holland nous dit que l'état ne cédera pas face à la rue, le FN réclame la dissolution du mouvement... Des proches nous disent que c'est une "révolution de poche" ou encore "le dernier endroit à la mode"... Nous étions en attente d'un mouvement de prise de conscience, intelligent, massif, soutenu, plutôt que de laisser les responsabilités à des tiers qui, on le sait, ont d'autres intérêts (Panama Papers). On remarque dans notre entourage de la circonspection, de l'hésitation, voire de la peur, chez des personnes cyniques, désenchantées, dépassées... D'autres n'ont pas connaissance de l'existence du mouvement. Nous constituons un panel très élargi, constitutif de notre société, que ce soit la sexualité l'âge les origines les horizons sociaux, du fonctionnaire au chef d'entreprise... Des jeunes s'éveillent à la conscience citoyenne : ceci est déjà constructif, ceci est déjà uen victoire. Nous demandons à tous ceux qui n'ont rien à tirer du système, qui n'ont pas de comptes offshore, qui ont peur, etc, de ne pas se laisser enfumer par une classe politique qui cherche à descendre le mouvement.
  • 5. Concernant l'éviction d'Alain Finkielkraut : événement en marge, à replacer à sa place. Pose la question de l'identité du mouvement.
  • 6. Concernant l'éviction d'Alain Finkielkraut : on a voté dans la semaine que Nuit Debout Nice est apolitique, toute personne est invitée à y prendre part, pourquoi une censure ?
  • 7. Chacun vient avec ses convictions mais sans drapeau, comme citoyen.
  • 8. Concernant l'éviction d'Alain Finkielkraut : a-t-il essayé de faire le "casseur de grève" ?
  • 9. Concernant les réfugiés syriens : on croise en Europe des enfants affamés dans la rue. Rôle de la Chine et de la Russie. Aidez les familles que vous voyez.
  • 10. Alain Badiou et la théorie des procédures dé vérité : Badiou reconnaît une forme commune aux mouvements radicalement créateurs. Ils ont une structure dynamique, traversent 4 positions (à décrire) dans un parcours. Ce mouvement peut engendrer une vérité, d'où le nom de "procédure de vérité". Il existe 4 domaines dans lesquels on peut établir des procédures de vérité : la politique, l'amour, l'art et la science. Nuit Debout peut être vu comme un candidat à une production de vérité politique, au sens de cette théorie. La philosophie fait le lien entre les 4 domaines où se produisent des procédures de vérité. Certaines philosophies font mal le lien, il s'agit alors de "sutures". Par exemple le marxisme n'a pensé que la politique, la philosophie analytique est basée sur la science (mathématiques), l'herméneutique et le postmoderne (Heidegger par exemple) s'aplatissent sur l'art, la psychanalyse sur l'amour. Badiou considère que l'on peut trouver un sens à la vie dans cette structure sur les choses exceptionnelles se produisant dans le monde. L'amour est la procédure de vérité la plus démocratique, car accessible à tous en droit. L'art et la science, la plupart en profitent passivement. Cette théorie de Badiou peut nous servir "d'arme de guerre théorique" (Deleuze), en nous renseignant sur l'ordre du parcours et ce qu'il faut pour enchaîner les 4 positions. Il y a plusieurs dangers à éviter : d'abord, ne pas croire à ce que l'on entrevoit, se laisser décourager par autrui, et à la fin du parcours se prendre trop au sérieux et engendrer un monstre (ex l'Union Soviétique selon Badiou). Ouvrages : "L'être et l'événement", 1988 ; "Logiques des mondes", 2006.
  • 11. Approbation de l'indépendance du mouvement, mais ne pas ignorer le politique. Nous faisons ici de LA politique. Les ateliers doivent propager l'esprit dans lequel nous sommes, que les idées que l'on tente d'avoir ensemble se propagent. Lecture d'un poème de Jehan-Rictus dans "Les soliloques du pauvre".
  • 12. Découverte du mouvement. Eveil politique depuis le référendum de 2005 sur la constitution européenne et le traité suivant. Mouvement comme moyen pour trouver des solutions au problème économique mondial. La mobilisation de Montréal est la preuve de ce problème global. Capitalisme comme monstre sans tête qui ruine nos vies. Grande menace du TAFTA.
  • 13. Seuls 10 pays n'ont jamais fait la guerre dans le monde. Les guerres sont celles des gouvernants, non des peuples. Majorité du peuple face à une minorité des élites.
  • 14. Modèle biologique : niveau d'évolution d'une espèce. L'évolution est soumise à des conditions, puis elle stagne. On pourrait considérer que nous avons atteint le seuil limite de ce qu'on peut tolérer, nous sommes à saturation.
  • 15. Dans l'océan pacifique, un continent n'est que de la pollution. L'humanité est le cancer de la terre. Si elle était un corps, nous serions les cellules mutantes ayant volé jusqu'au stade de tumeur.
  • 16. Physicien théoricien : un congrès se prépare sur les questions environnementales, il rendra un rapport à l'assemblée nationale en septembre 2016. Le dossier rédigé sera soumis au vote, si cela est possible avec le mouvement à l'échelle nationale. Cela permettrait un vote au-delà des institutions concernées, pour faire partager à plus de monde que les chercheurs. Cela donnerait beaucoup plus de poids au dossier pour que l'assemblée nationale tienne compte des propositions.
  • 17. Sondage dans l'assemblée pour qu'Alain Finkielkraut puisse s'asseoir comme citoyen français sur la place de la République : Pour.
  • 18. Exemplarité sur la revendication de la parole libre, même si certains discours peuvent faire grincer des dents.
  • 19. Il y a 2 courants de pensée dans le mouvement, chez les intellectuels. Le premier est pour l'éviction d'Alain Finkielkraut, pour la création d'un populisme de gauche. A Paris c'était un mouvement de foule, l'éviction a été faite par une trentaine de personnes, certes il faudrait dénoncer mais qui est légitime pour prendre la parole au nom de Nuit Debout ? Le second courant est dans une vision pro-démocratique où chacun a le droit à la parole. L'identité du mouvement n'est pas entre les mains des intellectuels qui en parlent, c'est au mouvement de le faire. Il s'agit d'être suffisamment forts pour ne pas avoir à se ranger sous une étiquette. Si on décide qu'il n'y a pas de censure, il ne doit pas y avoir de huées.
  • 20. Organisme d'autorisation des pesticides : des communes en France n'ont pas accès à l'eau potable. Etudes sur les cancers. Molécules sont retirées via des batailles médiatiques, mais l'autorisation est obtenue avant les preuves de non-dangerosité. Soupçons de pots-de-vin chez les députés qui acceptent.
  • 21. Alzheimer a augmenté à cause de la toxicité de l'eau du robinet : cela est prouvé par les études scientifiques. Le mouvement gagnera en crédibilité en mettant en lumière ce type d'injustices passées sous silence.