Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 536 mars.




Villes/Orléans/11 mai

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

<-- 10 mai - 12 mai -->

NUIT DEBOUT ORLÉANS - Mercredi 11 mai[modifier | modifier le wikicode]

Informations[modifier | modifier le wikicode]

Nous étions une trentaine sur la Place De Gaulle ce mercredi 73 mars.

Nous avons passé en revue l'annonce du 49.3 et nous avons émis quelques idées d'actions pour la suite.

Retours des travaux des commissions[modifier | modifier le wikicode]

Atelier Éducation Populaire[modifier | modifier le wikicode]

1) Résumé de l'atelier Éducation Populaire de la semaine dernière (voir Compte-rendu du 66 mars).

2) Action possible pour Vendredi 20 mai : Discussion sur les Roms et l'anti-tziganisme à la Maison des Associations à partir de 20 heures. Possibilité de rejoindre la discussion ou d'inviter les participants à nous rejoindre Place de Gaulle après.

3) Définition rapide de ce qu'est "L’Éducation Populaire" : L'éducation populaire permet entre autres d'éveiller les citoyens et de favoriser l'égalité inter-citoyenne afin de se donner le pouvoir d'agir. Sans l'éducation populaire, le citoyen perd peu à peu sa conscience politique.

Thèmes abordés :

  • Les types d'institutions sociales:

- Les centres socio-culturels

- Les services sociaux

- Les permanences

  • Un centre social (ou socio-culturel) c'est ( https://vimeo.com/68597911) 1. un équipement de quartier à vocation sociale globale, ouvert à l’ensemble de la population habitant à proximité, offrant accueil, animation, activités et services à finalité sociale. 2. un équipement à vocation familiale et pluri-générationnelle, lieu d’échanges et de rencontres entre les générations, favorisant le développement des liens sociaux et familiaux. 3. un lieu d’animation de la vie sociale, il prend en compte l’expression des demandes et des initiatives des usagers et des habitants et favorise le développement de la vie associative. 4. un lieu d’interventions sociales concertées et novatrices. Compte tenu de son action généraliste et innovante, concertée et négociée, le centre social contribue au développement du partenariat. Plusieurs de ces centres sont situés sur Orléans et ses environs, et prennent soit la forme d'associations comme l'ASELQO (Orléans) ou l'ASCA (Saint Jean de Braye). D'autres centres sont gérés directement par la municipalité, c'est par exemple le cas pour la Mairie de Fleury-Les-Aubrais et la Mairie de St-Jean de La Ruelle. Cependant d'année en année, les subventions accordées à ces centres sociaux n'ont cessé de diminuer. Peut-être la réponse à ces contraintes financières se trouve dans le bénévolat.

Questions et idées au tour du thème :

  • On apprend que Dexia a financé un voyage d'une semaine pour un groupe de jeunes (dont jeunes de cités) à Paris.

Au programme : visite des élus, de l'Assemblée Nationale, et des bureau de Dexia à La Défense. (Dexia est une des premières banques à avoir souffert du scandale lors de la crise en 2008)

  • Si l'éducation populaire reste bénévole, pas de comptes à rendre à cause de l'argent venant d'une source extérieure.

Dès lors, par quelles actions bénévoles Nuit Debout peut donner une éducation populaire?

--> En synthétisant les modes d'actions déjà existants, en instaurant des temps officiels (actions) et des temps informels (échanges)

--> Interventions de "sachants" sur un sujet qu'ils maîtrisent + échanges

--> Travaux manuels (ateliers mécanique,couture,etc.)

--> Ouverture permanente, sans contrainte horaire

L'éducation populaire traite-elle de ces sujets dont l'éducation nationale ne s'occupe pas ?

La télévision ne sert pas qu'à endoctriner, elle peut-être un outil qui sert à l'éducation populaire

--> Se renseigner sur les émissions culturelles qui valent le coup, et les rediffuser sur la place un soir.

4) Dissolution du débat, mais quelques idées et "mots de la fin" notés:

La France est un pays transitoire, une terre promise.

Avant d'agir, il faut choisir précisément sa cause.

Nuit Debout est né à la suite d'une manifestation, et puise son énergie d'une envie de changement, de transformation sociale.