Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 651 mars.




Villes/Orléans/AG du 40 mars

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

<-- 39 mars - 41 mars -->

Nuit Debout Orléans - CR de l'AG du 40 mars

Retours des travaux des commissions[modifier | modifier le wikicode]

Commission Sensibilisation / Élargissement[modifier | modifier le wikicode]

Pour le dimanche 41 mars :

  • idée de pique-nique citoyen sur un lieu ; 2 lieux possibles : place du Martroi ou place de Loire.
  • Unanimité des membres de l'atelier pour garder le rendez-vous de 18h. Il est possible d'envisager un autre moment avant pour un pique-nique.
  • Décision : report du premier pique-nique au dimanche de la semaine prochaine : pas assez de temps pour informer + la fin de semaine prochaine il y aura potentiellement plus de monde car retours de vacances.
  • Rendez-vous ce dimanche 41 mars à place du Martroi (17h pour ceux et celles chargé-e-s de l'installation).

Idées pour les prochains dimanches :

  • changer le lieu de pique-nique à chaque fois pour "essaimer" ailleurs, qu'à la suite d'un pique-nique il y ait des gens intéressés pour faire des Nuit Debout dans d'autres endroits de l'agglo.
  • recueillir des témoignages sur ce que les gens vivent, à la manière "On vaut mieux que ça" : soit audio voire vidéo, mais cela nécessitera du matériel + du travail de montage après ; soit recueillir par écrit, écrire sur des feuilles des phrases qui ont du sens, et les accrocher avec du fil à linge.
  • inviter ses voisin-e-s.

Pérennisation et élargissement du mouvement :

Comment éviter le risque d'essoufflement ?

Exemple du groupe des indignés orléanais en juin 2011 : 3 semaines tous les soirs avec du monde (sauf le dimanche), puis beaucoup moins la 4e semaine ; beaucoup de témoignages car besoins de se réapproprier la parole, mais le groupe n'a pas pris le temps de construire quelque chose, de faire des actions, avant son essoufflement ; même s'il y avait des commissions.

Solutions possibles :

  • continuer à communiquer, faire un journal avec les rapports, un film avec les images prises
  • réfléchir à une stratégie pour mettre en place un autre système
  • débattre en petites commissions pour être créateur
  • en plus de la réappropriation des dates, celle des lieux en les débaptisant et les rebaptisant, ex. avec leur origine historique (la place du Martroi s'appelait la place des Martyrs) + passer l'idée au niveau national
  • tirer au sort les gens qui vont débattre d'un sujet
  • commission permanente
  • inscrire ce qu'on fait dans le mouvement syndical ? Débat à avoir.

Organisation dimanche

  • Rendez vous dimanche 17h pour installer le camp, la commission météo a voté à l'unanimité beau temps donc on amène les bâches (au cas où) mais on ne les installe pas.
  • Les affaires (bâches, cartons, tréteaux, sono, tables) sont stockés dans la cave de Dominique >
  • Le vélo triporteur de la soupe est amené par  Claude  à 18h, les légumes et ustensiles de cuisine sont stocké dans sa voiture (accessible à partir de 18h) 

On avait parlé d'un pique nique citoyen (peut etre préciser ce qu'on entend par citoyen, après réflexion, ça me parle pas tant que ça...) dimanche midi place loire ou sur les quais de loire mais  Dominique 2 le sent pas trop ce dimanche et on a tous trouvé que c'était trop tard vis à vis de la communication à faire à ce sujet, par contre dimanche de la rentrée pourquoi pas, je pense que la commission (organisation de dimanche ou lundi 41 ou 42 mars pourrait décider.)

Moi, j'aimerais commencer pour avoir une présence à quai de Loire à proposer aux passants de témoigner de leur situation au travail. Et à expérimenter une rediffusion brutasse de décoffrage et comme a dit le citoyen Camille (mais si! celui avec une casquette^^) de faire un porteur de parole par exemple autour de la statue du Martroi. Je le ferai pas tout seul par contre, alors si quelqu'un a envie d'expérimenter ça dimanche, il ou elle est le/la bienvenue.

Idées pour plus tard:

  • dimanche 24 avril: operation je nettoie ma Loire, ce serait l'occasion d'allier ecologie, protection de la nature et lutte contre le capitalisme et la démocratie telle qu'elle est pratiquée en France (entre autres) dans le cadre de la convergence des luttes
  • y avait un type qui avait l'air de s'y connaitre en permaculture, je lui ai parlé, voir si il connaissait pas des asso de jardinage urbain qui voudrait installer pendant les nuits debout des bacs, des jardins comestibles, des ateliers avec les passants autour du potager et permettre un ancrage, une activité ludique et attractive toujours dans l'optique d'une convergence des luttes.
  • A pithiviers, ya une usine en grève depuis des mois, serait ce interessant de convier des représentants (pas forcément) syndicaux pour parler des conditions de travail dans l'usine, faire se rencontrer, plein de couches de la société pour sortir à tout prix de l'entre-soi?
  • je me dis que parmi nous, on est plusieurs à s'occuper de jeunes, d'ados ou d'enfants. pourquoi pas proposer aux passants les jours qui s'y prètent de les convier à une activité avec leur enfant autour du militantisme, de la défense de nos droits et du partage? Toujours dans le cadre de faire venir des gens, je pense aux familles nombreuses, aux mères célibataires, aux parents qui pourraient être sensibilisés en passant par leur Gaoul?
  • A la gare d'Orléans ya un endroit où des gens font de la danse hip hop, leur proposer un espace, une initiation pour qui veut, des jeunes, des moins jeunes et des moyens? toucher des populations peu représentées et par le biais de cet atelier leur proposer de réfléchir à la place de la culture urbaine dans la cité