Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 651 mars.




Villes/Orléans/AG du 48 mars

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

<-- 47 mars - 49 mars -->

Nuit Debout Orléans - CR du dimanche 48 mars[modifier | modifier le wikicode]

CR du pique-nique de 13h (à compléter par les présents)[modifier | modifier le wikicode]

13h Installation dans le quartier Gare, nous étions une 20taine accueillis par Monsieur Police qui n'était pas content qu'on ne l'ai pas prévenu de ce changement de lieu et horaire du mouvement. Il nous avait donné la veille son téléphone (marqué sur le cahier Compte Rendu vert) afin de le prévenir à chaque fois qu'on ferait une action-occupation de lieu (autre que Martroi 18h) N'oublions pas que nous sommes toléré pour le moment ! Nous avons tout intérêt que ça se passe bien ;-)

Ensuite, nous nous sommes installé près du gymnase entre deux averses, fait à manger ensemble en musique puis pic-niquer. Visite par hasard de la Municipale (pas prévenue) et explication de notre présence ici :-S 

Après manger, nous avons constitué 3 groupes, 

  1. qui est parti dans le quartier pour informer et discuter en musique 
  2. Plantage de Comestibles dans les jardinières sur place vides (apport de terre et message pour les habitants) 
  3. Commission structuration (suite de samedi soir) : CR de la commission structuration du dimanche 48 mars (13h)

CR de la soirée (18h place du Martroi)[modifier | modifier le wikicode]

18h00 Arrivée et affichage de 4 A3 contenant les informations suivantes :

  • # NUIT DEBOUT ORLÉANS
  • Les gestes Nuit Debout
  • Les 4 premières pages du Wiki Orléans

discussion avec les personnes qui s'approchent et semblent intéressées

19h30 Constitution du cercle pour l'assemblée générale

Distribution des rôles, facilitateur, maitre du temps et scribe

Rappel des gestes de Nuit Debout qui seront utilisés pour l'AG

Tour de parole ouvert, comment je me sens, ce que j'ai envie de partager, pourquoi je suis là, parole libre

Restitution des ateliers en cours et de la veille (cf. CR du samedi 47 mars) :

  • structuration
  • parole et cuisine
  • détente sous hypnose

Présentation de l'action de l'après midi dans le quartier gare:

  • pique-nique convivial
  • balade guitare au pied des immeubles
  • plantation avec les enfants du quartier de comestibles dans une jardinière désaffectée devant l'école Pierre Ségelle
  • communication auprès des habitants qu'il est possible de suivre l'évolution de la jardinière et de manger ce qui y est planté.

Retours d'expériences :

  • Deux personnes ont voyagé en France et ont participé à plusieurs Nuits Debout. Si le fond et les idées restent souvent communs, la forme diffère selon les villes :
    • L'AG est parfois uniquement une instance pour voter les décisions pragmatiques (actions, organisation, etc.). Les débats se font uniquement en atelier
    • Un sujet de débat peut être lancé au début d'une AG.
    • Des intervenants peuvent également y participer (exemples cités : ouvriers, intermittents, Alternatiba, Sortir du Nucléaire, etc.)
  • Une personne a participé au mouvement des Indignés à Madrid en 2011 et souligne les problèmes à éviter pour pérenniser le mouvement :
    • la fatigue est le premier problème. Il faut (selon elle) se relayer, et limiter au maximum les temps d'AG (avoir un ordre du jour et essayer de s'y tenir)
    • rester entre-soi : dans son quartier, une quinzaine de personnes sont venues spontanément, qui étaient déjà politisées et impliquées. Pas d'ouverture envers les autres (barrière du langage, du système de prise de décision par consensus qui n'est pas habituel, etc.), ce qui a fortement limité le mouvement.
    • La question des personnes "partisanes" (impliquées dans un parti ou un syndicat par exemple) n'a pas été réglée à l'époque. Comment interagir avec eux ? Laisser espace d'expression, les intégrer en tant que citoyens, etc.

Parole libre, échanges sur différentes problématiques qui aboutissent à des propositions pour faire tourner 3 ateliers possibles:

  • Comment est perçue Nuit Debout depuis l'extérieur et comment améliorer cette image ?
  • Comment faire que les étudiants de la Source se sentent concernés - mise en place d'une Nuit Debout à la Source ?
  • Comment créer un événement pour les jeunes ?

Nous choisissons de rester ensemble pour traiter en méthode sociocratique et gestion par consentement l'une des 3 problématiques, ce sera la n°3. nous faisons plusieurs tours, tout d'abord l'écoute du centre, chacun donne son avis sur le sujet, l'un après l'autre. Nous notons les propositions de chacun et nous en faisons la relecture. Quelqu'un formule une proposition : faire un concert de musique amplifiée sur les bords de Loire sans autorisation. Le tour de clarification précise un terme de la proposition. Nous faisons un tour de ressenti vis à vis de la proposition. Nous faisons un tour d'objection, qu'est ce qui pourrait réellement empêcher la proposition d'aboutir ?

4 objections importantes émergent (les objections sont prises comme des cadeaux car elles vont permettre d'améliorer la proposition) :

  • une issue de fin de concert incertaine
  • le lieu "mal fréquenté"
  • l'interdiction par la loi
  • le risque de décrédibiliser le mouvement nuit debout

La première bonification lève l'ensemble des 4 objections. Voici sa formulation :

question : Comment créer un événement pour les jeunes ?

proposition : Proposer l'organisation de ce concert au 108 rue de Bourgogne. En bonus, contacter l'association Defi pour aider à cette organisation.

Célébration de la proposition, tout le monde a participé à l'élaboration de la proposition, consent et célèbre :) tour de ressenti, météo intérieure.

Dissolution de la Nuit Debout Orléans du 48 mars en retirant les affiches.