Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 655 mars.




Villes/Orléans/Ag du 3 mai

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

<-- 2 mai - 4 mai -->

NUIT DEBOUT ORLÉANS - CR du mardi 3 mai[modifier | modifier le wikicode]

Informations[modifier | modifier le wikicode]

Affluence[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons pu recenser plus de 150 personnes (et probablement autour de 200 personnes) au moment de la sortie du cinéma des Carmes. A 23h30, il restait encore une centaine de personnes sur la place de Gaulle. C'est la première fois que Nuit Debout Orléans attire autant de personnes.

Préparation de la soirée et informations diverses[modifier | modifier le wikicode]

La soirée avait été ciblée par Nuit Debout pour plusieurs raisons :

- Projection ce soir là à 19h30 au cinéma des Carmes du film "Merci Patron" avec la venue de son réalisateur François Ruffin, également rédacteur en chef du journal indépendant Fakir et un des initiateurs du mouvement Nuit Debout.

- Rassemblement avec d'autres collectifs ou associations de l'agglo, les intermittents du spectacle et précaires : Idée de convergence des luttes.

- Jour du lancement du débat sur la loi Travail El Khomri à l'Assemblée Nationale. A ce titre, il avait été décidé plusieurs jours auparavant de venir s'installer sur la place de Gaulle, pour se rapprocher du cinéma des Carmes. Nous avons organisé quelques jeux et une parade mettant en scène François Hollande et Pierre Gattaz, défilant en tenue d'homme et de femme de mariés.

Les préparatifs pour cette soirée assez exceptionnelle pour Nuit Debout Orléans ont été en grande partie réalisés la veille et l'avant-veille.

Décision sur le lieu de rassemblement[modifier | modifier le wikicode]

A la suite de plusieurs remarques et réflexions, un vote a été effectué concernant l'emplacement du rassemblement Nuit Debout. Jusqu'ici, les rassemblements se sont déroulés sur la place Martroi. Le vote à main levée a acté de :

- La place Martroi n'est pas très accueillante et est froide : elle n'est plus le lieu de rassemblement de Nuit Debout.

- La place de Gaulle présente une meilleure alternative, les rassemblements se dérouleront là-bas à partir de maintenant et jusqu'à nouveau vote éventuel.

Déroulement de la soirée[modifier | modifier le wikicode]

Derniers préparatifs[modifier | modifier le wikicode]

Le rendez-vous avait été donné aux alentours de 18h. Nous nous sommes organisés pour installer les pancartes et panneaux, préparer la soupe, dessiner à la craie sur le sol etc...

Premier cortège - entrée dans le cinéma des Carmes[modifier | modifier le wikicode]

La séance "Merci Patron" en présence de François Ruffin devait avoir lieu à 19h30. Peu avant, nous avons organisé un cortège de masques autour de François Hollande en marié et de Pierre Gataz en mariée. Différents masques ont été distribués (et avaient été préparés la veille) : Hollande, Gattaz, Macron et Valls. Le cortège a défilé autour de la place de Gaulle, au niveau des lignes de tramway et s'est ensuite rendu au cinéma des Carmes.

Temps de partage puis 1ère AG[modifier | modifier le wikicode]

Les personnes n'assistant pas au film se sont rassemblées. Quelques jeux avaient été prévus mais n'ont pas rencontré beaucoup de succès.

Une AG a démarré avec un grand nombre de nouvelles têtes. Naturellement, ces personnes ont pris la parole et ont posé des questions sur ce qu'était Nuit Debout, sur les questions des actions à mener, sur la lutte en convergence avec les syndicats etc... Peu de réponses ont été apportées, il a plutôt s'agit d'un temps de questionnement des nouveaux arrivants principalement. La seconde AG a permis de préciser ce qu'était le mouvement et les actions possibles.

Sortie du cinéma des Carmes - second cortège[modifier | modifier le wikicode]

A la sortie de la séance (après laquelle un débat sur le film a eu lieu dans la salle de projection), un second cortège des mariés Hollande et Gattaz s'est constitué à partir du cinéma des Carmes. Une marche nuptiale a été jouée par une fanfare et le mouvement s'est à nouveau rassemblé sur la place de Gaulle.

Un instant musique et chants (musique du film "Merci Patron", "Le chant des partisans" et d'autres encore) a pris place pendant plusieurs minutes emmené par la fanfare et une chorale. Cet instant a permis de rassembler les personnes sortant de la séance de projection du film.

François Ruffin nous a rejoint et a pris la parole quelques instants avant d'être interrompu par une personne ivre.

2ème AG[modifier | modifier le wikicode]

Par suite, une seconde AG regroupant un grand nombre de personnes (plus de 150 au début, encore une centaine à 23h30) a pris place.

Intervention de François Ruffin[modifier | modifier le wikicode]

François Ruffin a repris le micro. Il a parlé du mouvement Nuit Debout et du projet de loi El Khomri. Pour lui, même si la contestation de ce projet de loi est ce qui a enclenché le mouvement, le retrait de cette loi sera très difficile à obtenir; d'autres objectifs que celui-ci peuvent être atteints. Il a précisé : "Ce n'est pas parce qu'on a contribué à initier un mouvement qu'on en tombe amoureux" référence au fait que Nuit Debout n'est pas (seulement) un mouvement de contestation du projet de loi avec les syndicats, mais principalement un mouvement de rassemblement et d'échanges citoyen. Il a également ajouté que les lignes commençaient à bouger : Hollande en retrait sur Tafta, Valls proposant un RSA pour les jeunes.... Il s'agit pour lui de calculs électoralistes mais également de décisions liées au climat actuel et d'une certaine manière au mouvement Nuit Debout. Pour lui, le mouvement va s'arrêter à cause de l'Euro ou des vacances d'été. Il a également évoqué les limites du mouvement : difficile de s'ouvrir aux banlieues, des syndicalistes se sont faits dégager à Paris... Avant de conclure, on a semé des graines et on verra ce que ça va donner.

Paroles aux associations et collectifs[modifier | modifier le wikicode]

L'AG se poursuit par une présentation de ce qu'est Nuit Debout et le rappel des règles. On passe ensuite à la présentation des autres mouvements venus ce soir :

- Intermittents du spectacle et précaires : Radicalisation de la lutte, convergence des occupations des lieux. Objectif : Faire sauter avec la pression de la rue.

- Union syndicale solidaire : Soutien festival la lutte des classes. Rappel 9 mars : début mouvement social. Mobilisation généralisée. Nuit Debout ne doit pas être l'écume sans la vague. Cela permet de discuter et doit donner lieur à des grèves reconductibles permettant d'ancrer le mouvement. Nuit Debout permet de reprendre confiance pour vivre debout. Des moyens d'action permettant de bloquer l'économie peuvent faire peur au gouvernement. La Loi Travail est une atteinte à la vie --> converger les mouvements tous ensemble.

- Collectif anti-raciste : La situation actuelle divise les communautés.

- Sud Santé sociaux : Maternité de Pithiviers qui devrait fermer prochainement. Il faut ramener tout le monde à Orléans pour lutter contre la privatisation et les délocalisations. Le privé vide petit-à-petit nos hôpitaux. La maternité, c'est un lieu permettant de souligner l'importance des droits des femmes et de leur accouchement.

- Collectif Jeunes Isolés Étrangers du Loiret : Ils ont parlé de venir à Nuit Debout depuis un moment pour échanger. Les jeunes étrangers isolés (sans famille) luttent depuis des années. Depuis 2012, ils vivent dans des hôtels sans suivi éducatif jusqu'à leur majorité. Il y a une demande du collectif auprès du conseil départemental sans gain de cause. Dernièrement, un jeune mineur a été accusé de viol 2 mois après son arrivée et il s'est suicidé ensuite en prison. Le collectif a envoyé une lettre ouverte au conseil départemental à ce propos et ça fait du bruit! Il y a un espoir de faire bouger les lignes. Il y a une demande pour que ces jeunes puissent venir à Nuit Debout pour nous rencontrer.

- Collectif Acide : en aide aux sans-abris. Evocation des amendes données aux personnes qui font la manche --> On combat les pauvres avant de combattre la misère.

- Disco Soupe : Récupération de nourriture pour la soupe de ce soir. Prochainement, en faire des bocaux et ouvert aux nouvelles idées.

- CHD Fleury les Aubraies : 100 postes vont être supprimés prochainement.

Suite des échanges : parole libre[modifier | modifier le wikicode]

- Évocation de la difficulté des associations d'éducation populaire en ce moment. L'éducation populaire nous permet d'apprendre les uns des autres : comment peut-on penser à l'avenir? Rappel que mercredi 4 mai à 21h : atelier Éducation populaire.

- Évocation de la situation de Culture au Centre qui va fermer en juin pour raisons économiques : il y a résonance avec d'autres personnes notamment du service public. L'objectif de cette organisation publique est de travailler avec les artistes pour les aider.

- Rappel de la page Wiki Nuit Debout Orléans : Organisation des ateliers et des conférences, des pique-niques du dimanche : Question de qu'est ce qu'une fête populaire à l'occasion des fêtes de Jeanne d'Arc. Idée d'aller interviewer les personnes.

- Nuit Debout ce n'est pas de l'entre-soi. Idée qu'il faut s'attaquer à l'Europe et pas seulement à la loi Travail. Un sujet important, ce sont les guerres et les réfugiés qui en découlent (ex : interventions françaises en Côte d'Ivoire et en Libye ces dernières années). Les guerres n'engendrent pas vraiment de mouvement populaire, alors qu'il y a eu une énorme manifestation après les attentats de janvier 2015.

- On parle de la possible mort du mouvement (pour revenir sur les propos de François Ruffin) : même si le mouvement meurt, il y a eu beaucoup d'échanges et c'est ce qui est important.

- Nuit Debout a besoin de plus de compétences artistiques : chacun a des compétences et peut en faire profiter le mouvement.

- Une thématique proposée : chanson de Nuit Debout

- D'autres sujets que le mouvement sont évoqués : repenser à la notion de travail par exemple, donner des valeurs aux changements, parler du PIB et de comment mesurer le bonheur...

- Précision des ateliers et incitation à venir les autres jours pour parler de ces sujets.

- Vote démocratique à main levée pour changer de lieu de rassemblement : Ce sera dorénavant à de Gaulle.