Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1054 mars.




Villes/Paris/AG du 47 mars

De NuitDebout
< Villes‎ | Paris
Aller à : navigation, rechercher
Avril 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
31 32 33 34
35 36 37 38 39 40 41
42 43 44 45 46 47 48
49 50 51 52 53 54 55
56 57 58 59 60 61 62

Compte rendu de l’Assemblée Populaire de la Nuit Debout[modifier | modifier le wikicode]

16 avril 2016 #47mars


Informations générales[modifier | modifier le wikicode]

  • La Préfecture de Police a annoncé la fermeture de la station de métro République à partir de 20h
  • Adresse du wiki : http://wiki.nuitdebout.fr
  • Tour de parole des commission limité à 5 minutes, et à 2 minutes pour les prises de parole libre

Retour des travaux des commissions[modifier | modifier le wikicode]

Commission presse[modifier | modifier le wikicode]

Lecture d’un communiqué de presse à faire valider pour le transférer aux médias, répond à leur demande de positionnement du mouvement par rapport aux actions violentes autour de la place de la République.

Opposition radicale :

  • Demande de suppression des jugements moraux portés sur la violence des manifestants : il ne faut pas entrer dans le jeu qui consiste à diviser le mouvement en séparant les bons manifestants des mauvais.

La commission revient après avoir amendé le texte et fait deux propositions :

  • Conserver le texte tel qu’il a été présenté la première fois

ou

  • Valider l’amendement

Cet amendement inclut :

  • de remplacer le titre « Nuit Debout mouvement pacifiste » par « Nuit Debout victime de violences »
  • de supprimer la phrase « Nous regrettons que certains répondent à la violence par la violence »

Nouvelles oppositions radicales :

  • certains s’opposent à l’idée même de publier un communiqué, affirmant que ce n’est pas aux médias d’imposer leurs conditions
  • des participants quittent l’assemblée pour rallier la commission et retravailler le texte. Celui-ci sera amendé et représenté à l’assemblée demain.

Commission actions[modifier | modifier le wikicode]

Violences policières dans un contexte de manifestation pourtant légale (le 14 avril).

Des personnes s’infiltrent dans les commissions pour semer le trouble de l’intérieur

  • Action au McDo : demander au patron d’expliquer pourquoi il fait de l’évasion fiscale et refuse en même temps de discuter d’une augmentation des salaires
  • Action pour approcher Hollande lors de son passage à France 2; les participants ont été nassés (c’est-à-dire parqués sur un trottoir de 15 mètres dans les conditions d’une garde à vue, sans pouvoir ne serait-ce qu’aller aux toilettes) pendant 4h
  • Action sur le tournage d’On N’est Pas Couché (diffusé ce samedi 16 avril sur France 2) devant Pierre Gattaz; François Ruffin était présent. A la fin de l’intervention, les pièces d’identité ont été photocopiées, les participants menacés et expulsés de l’émission. Certains membres du personnel de sécurité de l’émission ont été menacés de licenciement.

Commission Logement[modifier | modifier le wikicode]

Demain à 16h, rencontre pour discuter de « La ville pour tous ».

Thèmes généraux déjà abordés aujourd’hui lors du regroupement : propriété privée et publique, appropriation de l’espace public, réversibilité des usages (possibilité de transformer des bureaux en logements), fiscalité (répartition des richesses).

Point précis abordés : question de la gouvernance sur la démocratie directe et indirecte, proposition pour constitutionnaliser le rôle social du foncier, c’est-à-dire questionner les mutations foncières au regard du social.

Action la semaine dernière en soutien à des habitants de HLM à Romainville pour qu’ils aient de l’eau chaude (ils en ont finalement depuis vendredi 15 avril); aujourd’hui, action à Boulogne-Billancourt.

Prochains RDV d’action :

  • dimanche 17 avril, 15h derrière la statue, avec Jean-Pierre Garnier et des représentants des gens en lutte dans les quartiers.
  • Lundi, soutien aux victimes de Saint-Denis (48 rue de la République à Saint-Denis à 18h), toujours pas reconnues comme telles.
  • Mercredi 14h : action logement sur la place.

Commission Migration[modifier | modifier le wikicode]

Migrants, sans-papiers, Roms.

Se divisent en plusieurs groupes de travail : solidarité (ce pôle évoque la gestion logistique du campement de Stalingrad), politique (comment faire pression sur l’État, les préfectures, etc), communication (communiquer vers le grand public, informer sur la réalité des conditions de vie dans les campements), réflexion et vision d’avenir (comment réfléchir autrement aux politiques migratoires, pour un changement de paradigme).

Pour Stalingrad, besoin d’argent (une caisse) : notamment pour pouvoir laver les vêtements, acheter de quoi faire le ménage sur le campement.

Plusieurs sans-papiers sont venus aujourd’hui. Manifestation prévue lundi (18 avril) à 16h pour les migrants et sans-papiers.

Commission SDF[modifier | modifier le wikicode]

Appel aux dons pour soutenir le mouvement. L’intervenant rappelle : « On est SDF mais pas clochards » : besoin de vêtements et d’argent. Appel aux SDF pour rejoindre la commission, pour une manifestation demain ou dans la semaine.

Commission Dessin Debout[modifier | modifier le wikicode]

Tout le monde peut venir dessiner, quelles que soient ses capacités.

Appel à faire du « dessin reporter » à Stalingrad. La commission voulait faire dessiner les migrants mais ils ont d’autres priorités : se loger, se nourrir.

Commission Drogues et libertés[modifier | modifier le wikicode]

Commission annoncée hier, première réunion aujourd’hui. Vise à encourager la réflexion sur un statut des drogues, de leurs usagers dans le respect de la liberté de chacun. Estime que l’usage des psychotropes est un droit à disposer de son propre corps. Le droit à une information non idéologique est nécessaire. Refuse qu’un usager de drogues puisse être poursuivi, un usager n’est pas un criminel. Refuse l’interdiction de l’accès aux plantes et à leurs usages (aucune plante n’est illégale). Propose de poursuivre la réflexion sur l’accès aux drogues, de l’encadrer sans encourager ni stigmatiser leur usage.

Commission Campement[modifier | modifier le wikicode]

Page Facebook « Nuit Debout pôle campement ».

Pour avoir un lieu de réflexion permanente.

Appel à dormir sur place.

Ce matin, une bombe lacrymogène a été lancée dans une tente de gens qui dormaient ici (elle a pris feu). Plus on sera nombreux, moins la police interviendra. Appel à venir aussi le matin à partir de 6h avec cafés et croissants (« Si on n’a pas la croissance, on peut avoir des croissants »).

Commission Féministe[modifier | modifier le wikicode]

Les réunions non mixtes (tous les jours à 17h30) se tiennent difficilement en raison d’interventions violentes d’individus extérieurs. Lecture d’un texte de Christine Delphy sur la non mixité, choisi pour l’expliquer.

La pratique de la non-mixité est tout simplement la conséquence de la théorie de l’auto-émancipation. L’auto-émancipation, c’est la lutte par les opprimés pour les opprimés. Cette idée simple, il semble que chaque génération politique doive la redécouvrir. Dans les années 1960, elle a d’abord été redécouverte par le mouvement américain pour les droits civils qui, après deux ans de lutte mixte, a décidé de créer des groupes noirs, fermés aux Blancs. C’était, cela demeure, la condition

  • pour que leur expérience de discrimination et d’humiliation puisse se dire, sans crainte de faire de la peine aux bons Blancs ;
  • pour que la rancœur puisse s’exprimer – et elle doit s’exprimer ;
  • pour que l’admiration que les opprimés, même révoltés, ne peuvent s’empêcher d’avoir pour les dominants – les noirs pour les Blancs, les femmes pour les hommes – ne joue pas pour donner plus de poids aux représentants du groupe dominant.

Car dans les groupes mixtes, Noirs-Blancs ou femmes-hommes, et en général dans les groupes dominés-dominants, c’est la vision dominante du préjudice subi par le groupe dominé qui tend à… dominer. Les opprimés doivent non seulement diriger la lutte contre leur oppression, mais auparavant définir cette oppression elles et eux-mêmes. C’est pourquoi la non-mixité voulue, la non-mixité politique, doit demeurer la pratique de base de toute lutte ; et c’est seulement ainsi que les moments mixtes de la lutte – car il y en a et il faut qu’il y en ait – ne seront pas susceptibles de déraper vers une reconduction douce de la domination.

Sur la place de la République existe un harcèlement qu’il faut empêcher (notamment pour que les femmes reviennent). Petit point sur ce qu’est le harcèlement.

Sur la parité de la prise de parole : sur la place, elle est masculine à 70 – 80%. Appel au respect du temps de parole (car ceux qui se permettent de transgresser cette règle sont déjà favorisés donc plutôt de classes « supérieures », et des hommes).

Demain, journée intercommission LGBTQIB+ et Féministe avec programme sur les sexualités et les genres à partir de 13h30 (d’abord une discussion sur la contraception masculine, puis sexualité et plaisir féminin en groupe non-mixte, et enfin comment lutter contre les mutilations génitales des enfants).

Commission Internationale[modifier | modifier le wikicode]

Lecture d’un appel pour faire converger les Nuits Debout à Paris, réunion les 7 et 8 mai à Paris en vue d’un Global Debout le 15 mai.

Evénement Facebook : « Global Debout Meeting – Nuit Debout Paris »
APPEL INTERNATIONAL DE #NUITDEBOUT
À CONVERGER À PARIS LES 7 ET 8 MAI 2016
POUR UNE #NUITDEBOUTPARTOUT (#GLOBALDEBOUT) LE 15 MAI 2016
Le #46mars (15 avril), deux semaines après la grande mobilisation du 31 mars à Paris, le mouvement Nuit Debout ne cesse de s’étendre. Dans de nombreuses villes françaises et étrangères, des Nuits Debout voient le jour et témoignent d’espoirs et de révoltes communes. Tous ceux qui sont passés sur les places occupées et qui y participent le savent bien : il se passe quelque chose.
Habitants du monde entier, faisons tomber les frontières et construisons ensemble un nouveau printemps global ! Venez nous rejoindre les 7 et 8 mai prochains à Paris, place de la République, pour se rencontrer, débattre, partager nos expériences et nos savoir-faire, et commencer à construire ensemble perspectives et solutions communes. Et surtout, préparons et lançons ensemble une grande action internationale le 15 Mai (#76 Mars) pour occuper massivement les places publiques partout dans le monde à cette date.
Nuit Debout s’est fixé comme objectif premier la création d’un espace de convergence des luttes. Cette convergence pourrait aller encore plus loin et s’entendre à un niveau international. Des liens existent entre les nombreux mouvements qui s’opposent aux quatre coins du monde à la précarité, au diktat des marchés financiers, à la destruction de l’environnement, aux guerres et au militarisme, à la dégradation de nos conditions de vie.
À la compétition et l’égoïsme, nous répondons par la solidarité, la réflexion et l’action collective. Nos différences ne sont plus source de divisions, mais la base de notre complémentarité et de notre force commune. Ni entendus ni représentés, nous, personnes de tous horizons, nous nous réapproprions ensemble la parole et l’espace public : nous faisons de la politique, car elle est l’affaire de tous.
Aujourd’hui n’est plus le moment de s’indigner seul dans son coin, mais d’agir tous ensemble. Nous, les 99%, nous avons la capacité d’agir et de repousser définitivement les 1% et leur monde, pour les déloger de nos villes, de nos lieux de travail, de nos vies.
Les 7 et 8 Mai, convergeons ensemble à Paris place de la République !
Le 15 Mai soulevons-nous ensemble : #NuitDebout partout, #GlobalDebout ! APPEL INTERNATIONAL DE #NUITDEBOUT

Commission Françafrique[modifier | modifier le wikicode]

Commission pour dénoncer les mécanismes néocoloniaux dans notre société.

Dimanche 17 avril à 16h, intervention sur le génocide des Tutsis au Rwanda (1,2 millions personnes tuées). La France a beaucoup de responsabilités : dans l’installation du pouvoir qui sera génocidaire, par son refus de déclassifier les archives, par son refus de poursuivre les 340 personnes génocidaires présentes sur le territoire français.

Commission Précarité[modifier | modifier le wikicode]

Jeudi 14 avril dernier, le McDo place de la République a été bloqué pendant 2h, idem à Marne-la-Vallée et à Rennes.

Chez Subway, des personnes font 48h/semaine sans que ce soit compté comme des heures hebdomadaires.

Actions proposées : mardi 19 avril à 9h30, rdv sur la place pour aller tracter dans les Pôles emplois et les CAF de Paris et éventuellement en banlieue (apporter des thermos de café). Il faut inventer la grève des chômeurs et précaires.

Prochaine réunion à la Bourse du Travail à 18h mercredi 20 avril à Paris.

Commission Palestine toujours debout[modifier | modifier le wikicode]

Créée hier soir, on peut la rejoindre en contactant l’Accueil ou en consultant le wiki.

Oppression palestinienne possible grâce au soutien du gouvernement français (armes, accords de libre-échange avec Israël).

Appel au boycott du régime israélien.

Demande à la Nuit Debout de prendre position par rapport à la campagne BDS (un vote sera proposé dans la semaine).

Commission Antipub[modifier | modifier le wikicode]

De moins en moins de publicités sur la place (depuis aujourd’hui notamment).

Appel aux dons d’affiches pour remplacer progressivement les panneaux publicitaires.

Voir le wiki Antipub, proposer un texte pour élaborer l’organisation de l’action.

Commission Grève générale[modifier | modifier le wikicode]

Réunions tous les jours près du kiosque rouge.

Diffusion de tracts avec des salariés de Renault au techno-centre à 6h du matin. Un salarié ayant envoyé un mail invitant ses collèges à voir « Merci patron ! » a été exclu du techno-centre.

Commission Economie[modifier | modifier le wikicode]

Réunion ouverte à toutes et à tous, tous les jours à 17h sur la place pour formuler des propositions.

La semaine dernière, sur le salaire à vie ; cette semaine, sur l’accord TAFTA et la régressivité des allocations chômage.

Page Facebook (« Commission économie Nuit Debout Paris »), élaboration d’un texte dont on peut discuter sur Facebook.

Commission Jury citoyen[modifier | modifier le wikicode]

Pour faire des jurys citoyens (jury choisi au hasard qui fait des propositions avant le vote) à tous les niveaux de la société. Réunion demain à 16h, puis tous les jours à 19h sur la place. Voir le wiki puis le site qui va être construit. Contact avec Yves Sintomer qui va peut-être venir.

Deux propositions par rapport aux médias :

faire du troll positif sur les sites des journaux (en postant des commentaires positifs par rapport à la Nuit Debout),

arborer des autocollants Nuit Debout pour en diffuser un message positif dans la rue.

Commission Climat / Ecologie[modifier | modifier le wikicode]

Se trouve à la sortie du métro, on est invité à venir parler du climat.

Demain, grainothèque (échanger des graines et planter) sur la place (besoin surtout de terre, de pots, de graines), 15h30 à l’espace écologie et climat.

Commission Animation[modifier | modifier le wikicode]

Présente à la Préfecture de police pour établir les modalités de la suite du mouvement. En plus de la déclaration générale du mouvement, déclaration d’animations sonores et culturelles.

Rappel que tout le monde est responsable : nettoyer au maximum et se disperser dans le calme.

Modalités de la journée de demain : « Agir aujourd’hui pour demain » de 11h à 00h sur la place avec le Village de demain et quatre Quartiers :

  • Économie (associations, ateliers, jeux),
  • Écologie (création de jardins, débat à 16h sur le nucléaire, à 17h30 sur la vie d’agriculteur),
  • Démocratie (avec des ateliers)
  • Éducation (avec des ateliers, des murs d’expression libre).

Tout le monde est le bienvenu. Conférence débat de 14h à 17h.

Afin de ne pas empiéter sur l’Assemblée populaire, il est voté que la projection du film « Demain » en présence de Cyril Dion (réalisateur) aura lieu à 22h et non à 21h comme prévu initialement. Besoin de monde : réunion à 19h demain et après-demain. S’il y a des techniciens, régisseurs, etc, ils sont les bienvenus.

Récapitulatif des propositions soumises au vote[modifier | modifier le wikicode]

  • proposition d’un texte à envoyer aux médias par rapport aux violences autour de la place de la République :
des oppositions radicales pour modifier certains éléments du texte
des oppositions contre l’envoi même du texte
un groupe de travail pour discuter ensemble sur le communiqué et reporter la décision
publier un texte consensuel par des moyens autres que les médias (utiliser nos propres médias)
Le texte va être à nouveau proposé à l’assemblée dans les jours qui viennent.
  • Les commissions s’intègrent-elles dans le tour de parole ?

Proposition : Alternance entre prise de parole et commission.

Fait adopté
  • Débat thématique

Proposition : après les tours de parole, débat thématique.

Fait adopté
  • diffuser le film « Demain » sur la place de la République pendant ou après l’Assemblée populaire :

Proposition : diffusion à 22h.

Fait adopté
  • intervention de Yanis Varoufakis :

Proposition : pour qu'il parle 5mn.

Fait adopté

Idées proposées par l’assemblée[modifier | modifier le wikicode]

  • pour organiser le mouvement de façon à ce que les parents avec enfants puissent aussi venir, proposition de créer une garderie
  • le Collectif parisien de soutien aux exilés, le BAAM, le Comité de soutien aux migrants de la Chapelle : collectifs vers lesquels se tourner pour venir en aide aux réfugiés.
  • aujourd’hui dans le Parisien « Interdire la Nuit Debout, même en plein État d’urgence pourrait provoquer encore plus de grabuge » ; Fréderic Lordon : « Il faut tout bloquer pour tout débloquer ».
  • Film « Comme des lions » sur la fermeture de PSA et l’opposition des ouvriers, projeté le 1er mai 9h30 au Cinéma Le MAX Linder, 24, boulevard Poissonnière Métro Grands-Boulevards – 13h pour une rencontre.
  • Vacances ce soir dans beaucoup d’universités (dont Paris I); 19h30 : ouverture du stand interfac pour que tous les étudiants échangent des contacts et éventuellement des personnes des commissions grève générale et convergence des luttes pour se coordonner.
  • À Grenoble, projet pour écrire une Constitution tous ensemble : appel à toutes les personnes des commissions constituantes de France à aller voir Claire (sous l’arbre qui donne les consignes).
  • Mardi, manifestation sauvage devant un commissariat en soutien à un étudiant de Paris 8 en garde à vue ; propose de systématiser une telle pratique. Appel à filmer et photographier les manifestations pour prouver que les arrestations ne sont pas justifiées et ne sont pratiquées que « pour l’exemple ».
  • organiser nationalement le boycott des multinationales
  • « L’air de jeux » (le kiosque le jour), association pour faire des jeux, financée par la Mairie de Paris
  • Appel à refonder un système médiatique à l’image de Nuit Debout (il y a aussi de la précarité dans le journalisme – stagiaires, pigistes, précaires, etc)
  • Convergence des luttes : faire une banderole pour la statue
  • Il faut organiser des Nuits Debout en banlieue pour que les gens aient l’occasion de prendre la parole
  • L’Église de la Très Sainte Consommation a écrit un spectacle, « Croissance revient », et propose de venir le donner samedi 30 avril avant l’AG (pour étendre le mouvement et faire venir encore plus de monde)
  • « Là-bas si j’y suis » : émission d’information sur internet, décalée (24 euros / an quand on est précaire)
  • Invitation à ce que chacun prenne un sac plastique vers 23h pour nettoyer la place
  • proposition de chaîne humaine à minuit pour permettre à tout le monde de partir tranquillement