Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1121 mars.




Villes/Paris/AG du 55 mars

De NuitDebout
< Villes‎ | Paris
Aller à : navigation, rechercher
Avril 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
31 32 33 34
35 36 37 38 39 40 41
42 43 44 45 46 47 48
49 50 51 52 53 54 55
56 57 58 59 60 61 62

Compte rendu de l’Assemblée Populaire de Nuit Debout[modifier | modifier le wikicode]

55 mars (24 avril) 2016

Informations[modifier | modifier le wikicode]

En plus des temps de parole donné aux commissions, 3 points ont été abordés lors de cette assemblée :

  • prolongation des discussions sur la thématique de la violence, dans le cadre de la journée thématique « Où est la violence ? »
  • préparation de la journée du 28 avril
  • processus de fonctionnement de l’Assemblée Générale

Durant cette assemblée populaire plusieurs appels à rejoindre les intermittents au théâtre de l’Odéon ont été lancés. Ces derniers occupent le lieu et protestent contre la Loi Travail.

Après l’assemblée populaire le documentaire de Jean-Gabriel Périot, Une jeunesse allemande, sera projeté.

Retours des travaux des commissions[modifier | modifier le wikicode]

Commission Langue des Signes Française (LSF)[modifier | modifier le wikicode]

S’appuie sur 3 témoignages [

  • des personnes entendantes qui souhaitent apprendre la LSF, mais enseignement trop onéreux;
  • l’accès aux services publics refusé aux personnes sourdes et mal-entendantes;
  • l’impossibilité pour les sourds et mal-entendants d’appeler lors de problèmes domestiques (ex: coupure d’eau) ] pour parler du Centre Relais. Le Centre Relais est un système de communication qui permet l’échange téléphonique, en temps réel, entre un sourd ou mal-entendant et un entendant.

Appel à signer la pétition sur change.org ou au stand LSF.

Lors de l’assemblée du 17 avril, la commission a annoncé des chiffres. Elle précise les sources : la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) et la Fédération Nationale des Sourds de France (FNSF).

Commission Grève Générale – sous-commission Médias Debout[modifier | modifier le wikicode]

Action lundi 25 avril au matin devant Radio France pour prendre contact et fraterniser avec les salariés; et pour dénoncer la précarité et de façon générale la Loi El Khomri et son Monde.

Rendez-vous à 8h15 métro Porte d’Auteuil ou 8h30 devant Radio France côté rue de Boulainvilliers.

Commission Françafrique[modifier | modifier le wikicode]

Demande à ce que le système de vote lors des assemblées générales soit remis en cause.

Concernant les migrants : il faut réfléchir aux causes qui font fuir les habitants de leur pays.

Un mois que la commission existe, elle patauge. Se demande si la France veut vraiment arrêter les massacres en Afrique et en Asie?

Appel à les rejoindre pour, ensemble, trouver des solutions pour que cessent tous les crimes et pour que disparaisse le Franc CFA.

Appel à mobilisation pour le 1er mai.

Commission Climat/Écologie[modifier | modifier le wikicode]

Se réunit tous les jours à 16h. Beaucoup d’ateliers sont organisés. Une grainothèque est ouverte afin de venir prendre des graines.

Annonces:

  • lundi 25 avril à 19h : débat sur l’artificialisation des sols; au même moment un débat public sur le projet EuropaCity sur la commune de Gonnesse.
  • mardi 26 avril de 16h à 18h: débat sur Tchernobyl et les enjeux du nucléaire en raison de l’anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl.
  • mercredi 27 avril projection du film En quête de sens de Nathanaël Coste et de Marc de la Ménardière. L’heure est à confirmer.
  • samedi 30 avril : atelier de construction de poubelles de tri sélectif.

N’hésitez pas à venir et/ou à s’adresser au stand pour avoir plus d’informations.

Commission Féministe[modifier | modifier le wikicode]

Souhaite que l’espace à la Place de la République soit safe. Constate que chaque jour des femmes se font agressées. Certaines viennent témoigner à leur stand. S’interroge sur ces agressions. « Ici il y a des agresseurs et des violeurs! ». Demande le respect des femmes et que les hommes débattent entre eux de ces comportements masculins et pour que ce respect soit appliqué.

Commission Homme-Féministe[modifier | modifier le wikicode]

N’existe pas encore. Réflexions sur :

  • comment s’articuler avec la commission Féministe?
  • les violences sexuelles, le harcèlement sexuel. La question concerne autant les femmes que les hommes.

Il est temps de faire une réelle égalité entre les femmes et les hommes et de lutter contre les violences sexuelles.

Commission SDF-Nomade[modifier | modifier le wikicode]

Appel à des dons. Idée de construire un campement avec des tentes sur toute la place comme sur le canal Saint Martin. « Rejoignez-nous pour montrer votre solidarité avec les SDF ». Appel à l’unité.

Commission Vote Blanc[modifier | modifier le wikicode]

3 500 participants à leur pétition.

Réunion lundi 25 avril avec un journaliste de Mediapart qui périscopera. Réunion sur 3 thèmes :

  • l’abstention vote blanc
  • le candidat blanc
  • le vote blanc et après?

Commission Violence[modifier | modifier le wikicode]

S’est réunie ce jour. Week-end particulier en raison des altercations avec les forces de l’ordre.

Appel à être vigilant et à rester unis quant aux « nuisibles » qui se greffent au mouvement Nuit Debout mais qui ne partagent en rien les idéaux, les valeurs du mouvement. Recommande de prévenir la commission Accueil et Sérénité lorsque de telles personnes sont repérées.

Point de droit: les CRS n’ont pas le droit de viser avec un flashball la tête et les parties intimes.

Recommandations: avoir sur soi du collyre et prendre des photos de policiers qui viseraient la tête car dans ce cas ils sont fautifs. Lors de la manifestation du 28 avril: filmer le convoi avec périscope car à Tolbiac, les forces de l’ordre ont récupéré les portables et effacer les photos.

Commission Antispéciste[modifier | modifier le wikicode]

Lutte contre le spécisme et les oppressions faites sur la base de l’espèce. Sensibilise les passants sur la sensibilité des animaux et sur leurs droits. Est contre toutes les oppressions. Invite toutes les commissions pour intervenir sur des temps d’échange entre commissions.

Commission Démocratie sur la place[modifier | modifier le wikicode]

Réflexions sur les rapports de pouvoir entre l’assemblée générale et les commissions. Sentiment que le pouvoir s’est évaporé de l’assemblée générale. Question de la souveraineté ou non de l’assemblée générale, sur la capacité à prendre des décisions. L’idée n’est pas de trancher la question mais de discuter.

La commission s’est réunie de 16h à 19h. Expose un compte-rendu de l’état de réflexion sous la forme de 4 articles:

« Art.1 : Considérant que nul ne peut se prévaloir de représenter la démocratie à lui seul, la commission Démocratie sur la place a décidé à l’unanimité moins une abstention la proposition suivante:

   a) notre commission ne peut prendre de décision que concernant ses propres fonctionnements et actions;
   b) elle se contente d’élaborer des avis et propositions et de les soumettre en assemblée.

A ce titre: Art.2 : ladite commission suggère d’organiser un débat concernant la proposition des commissions Grève Générale et Convergences des luttes au sujet de l’association de Nuit Debout et des syndicalistes pour les journées du 28, 29 avril etc.

Art. 2 bis : une proposition de collaboration est en cours d’élaboration au sein de différentes commissions à propos d’une jonction Nuit Debout-syndicalistes.

Art.2 ter: nous ne nous sommes pas déclarés en mesure de nous prononcer sur le texte aujourd’hui.

Art.3 : nous avons estimé qu’il était nécessaire pour l’assemblée de s’approprier le débat démocratique sur la place.

Art.4 : Nous avons débattu de 4 dates (55,56,61 ou 63 mars / 24,25,30 avril ou 2 mai) pour engager une procédure de débats, d’avis consultatifs et de vote. »

Commission Grève Générale[modifier | modifier le wikicode]

Proposition concernant la journée du 28 avril : après la manifestation, convergence du plus de personnes possible à République pour un temps d’échange commun. Soirée placée sous les thèmes de la mobilisation contre la Loi Travail et de la grève générale.

Proposition d’organisation suivante: une AG jusqu’à 21h en 3 temps:

  • parole donnée à des collectifs mobilisés syndiqués ou non (5 min par prise de parole)
  • parole donnée aux leaders syndicaux nationaux (5 min par prise de parole) suivi d’un temps d’échange avec l’assemblée dans son ensemble
  • parole libre

Cette proposition est le fruit de 5 heures de discussion samedi 23 avril et de 3h le 24 avril.

Un compte rendu de ces réunions est en cours de préparation.

Demande que cette proposition soit soumise à l’assemblée du lundi 25 avril en raison du peu de participants ce jour.

Oppositions radicales :

  • sur la question de la légitimité d’une assemblée, le nombre de présents n’a jamais été défini
  • le traitement fait par la modération de cette question: la modération a donné son avis alors qu’elle n’a pas à le faire.

Question soumise au vote: Est-ce que vous vous considérez comme légitime pour prendre part à ce vote?

Point technique: la modération souhaitant participer au débat passe le relais. S’ensuit une discussion sur comment choisir la modération : volontariat, élection ou tirage au sort parmi les volontaires.

Débat interrompu par l’heure de diffusion du film.

La proposition de vote sur la poursuite du débat ou la projection du film est interrompue par d’autres points :

  • des dates ont été envisagées pour débattre du processus démocratique en assemblée, afin de prendre le temps de la réflexion et pour qu’il y ait le plus de présents possible
  • la double temporalité du mouvement (courte: temps de la lutte; longue: réflexion sur un nouveau modèle sociétal)
  • quid des gens de passage en AG qui votent pour ou contre des actions ? Ations qui ont été réfléchies, montées ou des personnes ont travaillé dessus un certain temps
  • récupération du mouvement par des syndicalistes, des politiques
  • question de l’enjeu politique du mouvement plutôt que du respect du travail. Cette semaine il y a des dates (28,29,30 avril) mais l’enjeu est aussi la continuité du mouvement. Sans AG, il n’y a plus de mouvement. Pour qu’il perdure, il faut que les AG récupèrent leur souveraineté. Ne pas mettre en concurrences les 28,29,30 et les AG.
  • proposition de voter la souveraineté des AG

La consultation pour continuer le débat ou projeter le film n’obtenant pas la majorité des 80% des participants à la consultation, il est convenu que ceux qui veulent regarder le film reste à leur place et ceux qui veulent continuer le débat sur le processus démocratique peuvent le faire sur un côté.

Un compte rendu des débats de la journée thématique « Où est la violence ? »[modifier | modifier le wikicode]

Compte-rendu de 2 débats. Le conflit violent sert à établir un rapport de force. La désolidarisation de la violence entraîne la division. Le rapport de force se divise en 3 points :

  • le nombre de personnes
  • le nombre de moyens
  • le système d’organisation. C’est là que l’on peut faire quelque chose de très fort car la violence contre les CRS n’est pas équitable. Il faut établir un rapport de force équitable.

Idée soulevée dans les 2 débats: présence de médiateurs lors des affrontements. Les médiateurs seraient des personnes expérimentés à la confrontation; seraient des bénévoles qui sauraient tempérer les envies d’en découdre, faire attendre le moment opportun pour agir, organiser les forces, évacuer calmement les forces en présence. Et ce afin que le message de Nuit Debout ne soit pas brouillé et pour assurer la sécurité de tous les manifestants.

Vote consultatif pour la création d’un groupe de médiateur.

Propositions[modifier | modifier le wikicode]

  • rappel de la proposition d’une minute de bruit ce jour à 12h ou 15h en hommage aux plus de 500 victimes du naufrage en Méditerranée la semaine dernière, passé presque inaperçu dans les médias.
  • la violence sexuelle sur les enfants. Initiative de création d’un Humanitoos (personnage vert au visage serein) pour prévenir contre les violences sexuelles sur les enfants. Déni de la société française. Les actions se font après les faits et non en prévention. La loi de 1998 qui vise la prévention envers les violences sexuelles n’utilise le terme prévention que dans son titre. Blog : prevention-violences sexuelles. But: créer des outils pour la prévention sexuelle.
  • sur le départ pour Odéon: dommage de clairsemer l’assemblée. La convergence ne se fait pas géographiquement, il y a des luttes partout en France en ce moment avec un silence extrême des médias. La convergence doit se faire au niveau de nos idées, celles que l’on met en commun pour arriver à un rapport de force. La violence est partout: travail, dans les foyers, dans les esprits. Il faut créer un rapport de force. Appel au rassemblement.
  • Quels seraient les modes d’action à l’avenir? Pourquoi est-on là? Les pétitions, les manifestations, notre occupation de la place depuis 3 semaines n’ont pas de conséquences. Constat de notre impuissance et du fait que nous sommes tous surveillés (réseaux sociaux…) et état d’urgence. Force de l’ordre ont commandé 115 000 flashball. Article dans Metronews sur leur entraînement pour tirer sur les manifestants. Appel à la désobéissance civile et à l’autodéfense populaire. Proposition d’empêcher les députés d’entrer au Parlement pour les empêcher de voter la Loi Travail. Concentrer nos forces sur une action comme celle-ci.
  • proposition pour inviter des mineurs grévistes dans les Pyrénées orientales à venir témoigner ici (appel à témoignage historique). Proposition de faire une collecte pour les faire venir et les inviter Place de la République.
  • Appel à toutes les commissions à venir discuter, maintenant, de Nuit Debout et à construire Nuit Debout. Il est nécessaire de sortir des commissions, qu’elles viennent sur la place et lance une inter-commission au milieu de l’assemblée. Ici on est contraint par un système de verticalité qui nous a structuré. Il est nécessaire d’en sortir.
  • Obama est allé en Allemagne pour parler du TAFTA. Proposition d’être vigilants quant à ce traité. Appel à l’union, à la mobilisation et au combat.
  • Proposition que l’AG doit décider qui modère; elle doit décider de son agenda. Pour une nouvelle forme de démocratie, une nouvelle forme de politique. Ne pas se démoraliser quant au nombre peu élevé de personnes présentes ce soir.