Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 630 mars.




Villes/Paris/Antipub

De NuitDebout
< Villes‎ | Paris
Aller à : navigation, rechercher

La quantité de publicité qu'on reçoit tous les jours est monstrueuse, c'est une oppression quotidienne qui nous disperse. Nous connaissons bien trop la manipulation commerciale dont nous faisons l'objet !

Avons-nous choisi cela ?

Avons-nous choisi ce que nous faisons avec notre temps de cerveau disponible ?

La pub gangrène notre société au plus haut point en nous infligeant des stéréotypes sexistes, et en nous faisant croire que notre bonheur se vend et s'achète, et c'est pourquoi nous vous proposons d'agir !

Retournons leurs armes contre eux !

Faisons nos propres affiches, et remplaçons leurs pubs !

Parce que nous avons tous, ici, une vision singulière du monde avec chacun nos rêves, nos goûts, nos projets, nos désirs.

Pour cela, on a besoin de rêveurs, de poètes, d'artistes mais surtout de rêveurs, de vous!

LES ALENTOURS DE LA PLACE DE LA RÉPUBLIQUE NE DOIVENT PLUS ÊTRE MARQUÉS PAR DES PUBLICITÉS IMPOSÉES MAIS PAR NOS AFFICHAGES, BEAUX, POÉTIQUES, OPTIMISTES ET UTOPISTES.

Nous avons décidé de créer la commission anti-pub car :

  • Nous nous sommes rendus compte qu'ici, la grande majorité d'entre vous a, à plusieurs reprises, évoqué la question du remplacement des pubs dans de nombreuses commissions et AG.
  • La lutte est fédératrice, unissons nous entre différentes commissions enfin de mener ce projet à bien !

Fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

Réunions[modifier | modifier le wikicode]

Où ?
Place de la République, derrière la sono, sur l'esplanade en bois.
Quand ?
Samedi à 16h
Atelier création de fausse pub.
Mercredi à 19h
Discussion et élaboration d'un manifeste Anti-Pub
Comptes rendus
16 avril 201621 avril 2016



Rechargez la page pour afficher votre compte-rendu. S'il n'apparait pas automatiquement, listez le manuellement (aide).

Outils[modifier | modifier le wikicode]

Tutoriels pour chiffrer vos communications[modifier | modifier le wikicode]

Considérez que toutes vos communications non chiffrées sont lisibles par la police. Si vous souhaitez que cela reste privé, chiffrez !

  • SMS : SMSSecure pour Android permet d'échanger des messages chiffrés en utilisant le réseau SMS. Alternativement, vous pouvez utiliser l'application Signal (qui utilise les données mobiles au lieu des SMS), disponible pour Android et iOS.
  • Mail : On peut chiffrer ses mails avec le protocole OpenPGP (différents tutoriels ici selon votre système d'exploitation (Linux, Os X, Windows, BSD, Android,…)
  • Web : Le navigateur Tor permet une navigation plus anonyme (disponible sur Windows, OS X, Linux, BSD, Android) : https://torproject.org
  • OS: Vous pouvez utiliser TAILS, un système d'exploitation qui s'installe sur clé USB ou CD-ROM : ce système force toutes les connexions à passer par Tor, limite les traces que vous laissez sur internet, et oublie tout ce que vous avez fait dessus quand vous l'éteignez (à vous de sauvegarder vos données si vous le souhaitez sur un autre support).
  • Outils et enjeux relatifs à la protection des données personnelles, présentés par La Quadrature du Net : https://controle-tes-donnees.net/

Types d'actions antipub et risques juridiques[modifier | modifier le wikicode]

Extinction d'enseigne[modifier | modifier le wikicode]

Risque pénal nul (aucune dégradation).

-À l'aide d'une perche (idéalement un mètre mesureur rigide avec un clou scotché au bout, ou sinon un manche de balais avec un cintre scotché au bout), il est possible d'éteindre les enseignes en tirant sur les coupes circuits situés à coté de l'enseigne en général.

-À l'intérieur d'un panneau publicitaire. Il est possible d'éteindre les panneaux publicitaire en les ouvrant et en utilisant l'interrupteur situé à l'intérieur.

Recouvrement[modifier | modifier le wikicode]

Sans dégradations[modifier | modifier le wikicode]

Risque pénal nul (aucune dégradation), mais il existe un risque au civil cependant très peu probable sauf action de masse type mouvement de 2003-2004 dans le métro parisien. À noter que dans les transports en commun (métro, gares), les agents de contrôle peuvent mettre des amendes allant jusqu'à 90€, que l'on peut cependant contester. Exemples de recouvrement sans dégradations :

- Papillons (type "Post it")

- Feuille A4 ou A3 collées à base de ruban adhésif

- Affiche en papier kraft collées à base de ruban adhésif

- Bâchage (ruban adhésif ou cordes)

Avec dégradations[modifier | modifier le wikicode]

Risque pénal existe, mais en cas de poursuite, forte chance d'en sortir avec une petite peine non inscrite au casier (amendes avec sursis, TIG…), voire sans aucune peine. Attention cependant, s'il résulte une détérioration du panneau et que l'action est réalisée en réunion, un risque d'emprisonnement existe mais très faible :

- Autocollant

- Collage d'affiche classique type "affichage sauvage" (A4, A3 ou rouleau de kraft)

- Ouverture d'un panneau pour changer l'affiche

- Ouverture du boîtier pour éteindre le panneau

À noter que pour les ouvertures de panneaux, s'il peut y avoir des poursuites, les derniers procès ont conclu à des relaxes.

Barbouillages[modifier | modifier le wikicode]

(Presque) sans dégradations[modifier | modifier le wikicode]

On peut utiliser le Blanc d'Espagne ou de Meudon. Le risque pénal existe (poursuites possibles), mais étant donné qu'il s'agit d'un produit nettoyant, la dégradation sera difficile à prouver.

Avec dégradations[modifier | modifier le wikicode]

Risque pénal plus important que pour l'ouverture de panneau, mais reste faible (peines inférieures à 1000 €, souvent avec sursis, voire relaxe pour état de nécessité, cf les différents procès des déboulonneurs). Exemples de barbouillages :

- Peinture

- Bombe de peinture

Textes de loi applicable aux dégradations[modifier | modifier le wikicode]

  • Légifrance
  • 322-1 = « [...] Le fait de tracer des inscriptions, des signes ou des dessins, sans autorisation préalable, sur les façades, les véhicules, les voies publiques ou le mobilier urbain est puni de 3 750 euros d'amende et d'une peine de travail d'intérêt général lorsqu'il n'en est résulté qu'un dommage léger. »
  • 322-3 = « L'infraction définie au premier alinéa de l'article 322-1 est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende et celle définie au deuxième alinéa du même article de 15 000 euros d'amende et d'une peine de travail d'intérêt général : 1° Lorsqu'elle est commise par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice [...] »

Contact[modifier | modifier le wikicode]

  • coord-cap@lists.riseup.net

Actualités[modifier | modifier le wikicode]