Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1119 mars.




Villes/Paris/Bibliothèque/CR/2 mai

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

TITRE DU COMPTE RENDU[modifier | modifier le wikicode]

'Réunion du 2 mai 2016


Faut-il continuer biblio debout ? Si oui à quel rythme ?[modifier | modifier le wikicode]

--> Continuer Biblio Debout :

Pour l’instant, nous avons tenu tous les soirs, sauf météo trop défavorable ou problèmes avec la police. Et si Nuit Debout ne continue pas ? si la loi El Khomri passe (ou est retirée), si la répression policière s'intensifie, et/ou si l'autorisation de la Préfecture n'est pas renouvelée ?

--> Questions :

• Est-ce que Nuit Debout et Biblio Debout sont liées?

• Faut-il rester Place de la République si la situation devient intenable ?

• Faut-il continuer Biblio Debout en cas de fin du mouvement général ?

--> Décision : lier les deux. Biblio Debout existe au sein de Nuit Debout. L'idée est donc de tenir tant que le mouvement tient. On parle bien ici de l'occupation effective de la place de la République, pas juste du maintien de l'autorisation officielle ; ce qui nous amènera à monter le stand potentiellement dans des situations de plus en plus difficiles.

La solution retenue est de s'adapter au fur et à mesure et au jour le jour. Dans la même idée, si Nuit Debout s'arrête, Biblio Debout n'aura pas vocation à se poursuivre.

--> Tous les soirs ou pas? Dilemme :

• Tenir correctement pour faire une continuité, et envoyer un message fort aux gens : on reste sur la place, quoi qu'il arrive

• OU Récupérer des forces et sélectionner quelques soirs de présence seulement. Ne prévoir que le WE ?

Finalement, le groupe décide de tenir cette semaine en assurant une présence tous les soirs (notion de résistance, Nuit Debout au jour le jour) et de revoir cette question la semaine prochaine en fonction de l'évolution de la situation.

Délocaliser Biblio Debout ?[modifier | modifier le wikicode]

--> Que fait-on si la place devient vraiment impraticable ? Choisit-on de migrer vers d'autres points dans Paris ou en banlieues par exemple, en soutien à d'autres Nuit Debout, ou aux camps de migrants en instance de démantèlement ?

--> Décision : pour l'instant, on reste sur la Place de la République, qui nous parait symboliquement liée au mouvement de façon intrinsèque. Et on ne bouge que si Nuit Debout en est expulsée - une nouvelle fois, on tient en solidarité et on s'adaptera selon les évolutions de la situation. Si Nuit Debout se disperse et se reconstruit ici et là dans Paris, on évaluera la mobilité de BiblioDebout - où et comment. Mais il nous parait important pour le moment de ne pas nous éparpiller géographiquement. Il ne semble pas pertinent non plus de venir "construire" ou monter Biblio Debout ailleurs de façon sauvage ; plutôt d'inciter localement à reproduire le modèle pour qui voudra.

• Solidarité migrants, si on se déplace Gare de l’Est : se doter d’un fonds FLE ;

• Susciter d’autres Biblio Debout ? A Montreuil, par exemple, prendre contact avec des initiatives similaires ;

• Faire un billet sur le site pour inciter à la création d’autres BiblioDebout ;

• Créer un « Kit de survie » (guide pour reproduire un modèle de BiblioDebout n'importe où).

Participer à l’AG le dimanche 8 mai ?[modifier | modifier le wikicode]

(il devrait s'agir de la première AG de propositions, où les commissions pourront venir soumettre des idées de projets ou d'initiatives).

OUI

• Quelles propositions?

• Créer un pad à enrichir tout au long de la semaine

--> Demander la mise en valeur / évidence des Communs (à noter que les Communs ont été cités dans l'Article I de la déclaration des valeurs (?) de Nuit Debout)

Comment coordonner les actions de Biblio Debout et des autres commissions[modifier | modifier le wikicode]

Quelle place pour Biblio Debout au sein de Nuit Debout ? Faut-il (re)définir plus clairement les orientations politiques du projet ? (la question rejoint celle de notre intervention lors de l'AG du 8 mai : quelles sont nos revendications, notre message, notre position, ce que nous souhaitons faire passer ?)

• Nous baser sur ce qui a été défini dans le tract

Pour optimiser la communication et la coordination inter-commissions :

• Envoyer l'un ou plusieurs d'entre nous dans les commissions de la place quand nous sommes présents, si on est assez nombreux au stand : faire connaissance, faire des bilans d'actions, prévoir des actions communes...

• Organiser un débat le week-end prochain ;

• Personne n’est favorable à la création d’une inter-commission Culture : trop lourd, contre-productif et clivant inutilement (une proposition nous a été faite de créer une "méta-commission" Culture avec nous et Musées Debout, Dessin Debout, etc...). Par contre, on peut essayer de s'installer physiquement à côté d'autres commissions culturelles (Musées, Théâtre, Poésie, Dessins, etc.) pour renforcer les synergies et les projets communs.

Faut-il thématiser Biblio Debout?[modifier | modifier le wikicode]

• question du FONDS (refuser certains des livres qui nous sont donnés, n'accepter que les ouvrages engagés)

• question du TRI (faire une sélection parmi les ouvrages qui nous sont donnés, en mettre certains en avant plus que d'autres

--> Débat sur la pertinence (ou le danger) de thématiser (ne faire qu'un fonds politique par exemple) :

• Comment définir un critère thématique correct (qu'est-ce qu'un "fonds politique" exactement?) ;

• Difficulté d'opposer et d'argumenter un refus de don ;

• Risque de restreindre la bibliothèque et son sens participatif et inclusif.

--> Décision :

• On accepte tous les dons des particuliers ;

• On poursuit une action de tri au cas par cas, basée sur le bon sens et on s'adapte, par la discussion collective.

• On rappelle néanmoins aux donateurs l'importance de faire sens avec Nuit Debout, ou pour soi (livre qu'on a envie de faire circuler...)

• On laisse tomber l'idée de réserver certains livres à la consultation sur place uniquement (difficile à mettre en place concrètement, mal perçue par les utilisateurs)

• En revanche on peut améliorer la communication visuelle : panneaux, pour expliciter le principe, création de banderoles mettant l'accent sur l'importance de la réciprocité ;

• Et améliorer la collecte des dons en provenance d'organisations ou de librairies, pour maintenir dans la durée la qualité du fonds ;

--> Objection à noter : est-ce qu'on conserve totalement le sens d'une bibliothèque participative si nous constituons nous-mêmes en grande partie un stock de base de qualité, sur nos critères et à l'aide de maisons d'édition sympathisantes ?