Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1053 mars.




Villes/Paris/Cahiers de doléances et d'exigences/Doléances/Doléances du 43 mars (12 avril 2016)

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

Doléances du 43 mars (12 avril 2016)[modifier | modifier le wikicode]


1 – Création d’un système de libre échange permettant par exemple d’échanger des livres, des objets du quotidien, des vêtements… Le principe serait de prendre et de donner en même temps. Cette structure permettrait de collecter des objets/des vêtements/produits d’hygiène pour les personnes en difficultés.


2 – Création d’une commission pour exiger l’asile politique pour Julien Assange et Edward Snowden.

  • Lancement d’une pétition nationale.
  • Mise en place d’un comité de soutien, suivi…
  • Proposer cette action partout où se réunit Nuit Debout.
  • Publication quotidienne (affichage sur la Place des résultats)


3 – J’exige la nomination de juges d’exception chargés d’enquêter et de juger tous ceux qui, individuellement ou via leur(s) entreprise(s), se sont crus autorisés d’échapper au paiement de l’impôt.

J’exige l’instauration sans délais d’une taxe sur tous les mouvements financiers.

J’exige la nomination, par tirage au sort, sur la base par exemple des listes électorales, de citoyens en charge de la surveillance des représentants de l’Etat et des décisions prises par nos gouvernants. Nous devons, en tant que citoyens, reprendre le pouvoir sur ceux qui gèrent notre destinée. Nous avons tous la capacité de veiller au bien commun.

Je veux que ces citoyens, choisis par le sort, aient le pouvoir de destituer les représentants qui défailliraient. Soit parce qu’ils n’appliqueraient pas nos lois, soit parce qu’ils dissimuleraient leurs malversations.


4 – 577 députés : c’est trop, et la plupart sont absentéistes !

Les anciens présidents de la République coutent trop chers : chauffeurs, protection, voitures de fonction, etc...

Réduisons le nombre de hauts fonctionnaires has been qui, à 70 ans, continuent à occuper des postes ou à coûter cher à l’Etat.

Les bourgeois qui se sont emparé de la chose publique à la fin du 19e siècle sont les … pendus à la lanterne au 18e sicle.

Une nouvelle République s’il vous plait La 6e avec d’autres acteurs et d’autres ambitions : démocratiques et égalitaires.


5 – Education de l’Ame et l’Esprit : Spiritualité.

Fraude du nom Légale.


6 – Il manque au mouvement une base idéologique solide à laquelle se référer, mis à part Lordon, ce qui est déjà bien mais qui ne suffit pas.

Ce qui est en question c’est la place du travail, du travailleur dans la société à l’ère numérique où le capitalisme, ceux qui ont le capital, les possédants, n’ont plus besoin d’autant de monde/de salariés, d’ouvriers, etc. pour accroitre leurs richesses et faire tourner leurs affaires sur la planète. A l’heure où politiquement les mêmes capitalistes peuvent faires faire leurs affaires dans des pays non démocratiques comme la Chine. Je souhaite qu’il soit réfléchi à tout cela et que des propositions soient faites dans le cadre de Nuit Debout pour arrêter les régressions sociales.


7 – Nous voudrions émettre une mise ne garde.

Constat : Ce mouvement spontané est né d’une volonté commune de se rassembler pour un changement de paradigme dans la société. Néanmoins l’utilisation d’un vocabulaire, d’un lexique, d’un discours dichotomique / d’opposition entre le « eux » et le « nous » ébranle l’essence même de ce mouvement. En effet, un tel discours instaure une distinction artificielle entre les différentes franges de la société. Cela nous déresponsabilise : cela est dangereux et exclut de fait certaines personnes. Ce « eux » désigne bien souvent les soi-disant « élites », « riches » qui n’auraient pas leur place dans ce mouvement ? Attention à nos préjugés. Attention à ne pas exclure sur la base de ceux-ci. « Se changer soi-même pour changer le monde ».

Mais que vive notre initiative !


8 – Arrêt des opérations françaises à l’étranger : référendum obligatoire pour toute opération militaire.


9 – Non-violence du mouvement, en s’inspirant des droits civiques des noirs américains, Gandhi, etc...


10 – 6e République Parlementaire.


11 – Partage de l’héritage : l’oligarchie qui nous asphyxie et qui nous empêche de sortir de ce système que l’on condamne se trouve dans l’héritage. Le patrimoine.
Si on lit Piketty, on se rend compte que l’héritage (le patrimoine privé représente en termes de revenu 4 voire 5 fois le revenu du travail)

Donc s’attaquer à la loi El Khomri c’est une chose mais il faut aller plus loin.

Je partage le partage de l’héritage privé. On pourrait imaginer un compte universel citoyen (mondialement) qui s’ouvrirait à la naissance de l’enfant ou serait versé le patrimoine universel citoyen : l’ensemble du patrimoine privé mondial divisé par le nombre d’habitant mondial.

Ainsi on casse ce système de caste dans lequel nous vivons. Chacun a un pécule, le patrimoine de l’humanité, qui ne le cantonne pas au milieu social dans lequel il est né. Ce qu’il fera de son pécule ne dépendra que de lui mais aussi on abolit l’inégalité à la naissance qui est ce à quoi on s’accroche depuis des centaines d’année !


12 – Si les dirigeants pouvaient faire un effort pour ne pas seulement écouter les maux de la société mais aussi restent partisans de ce qui rongent la classe populaire, la population révoltante prendrait conscience pour retourner dans les urnes les prochaines fois.


13 – Mi pregunta es por qué somos siempre los mismos quienes pagan los platos rotos. Cuando se cambiaran las cosas ? Que los que manejan los paises y quienes tiener los medias tambien paguen sus platos rotos.

(trad : Ma question est pourquoi sommes-nous toujours ceux qui paient les pots cassés. Quand est ce que les choses changeront? Que ceux qui gèrent les pays et qui tiennent les médias paient aussi.)


14 – Nous écorcherons le sol avec nos pieds bousillés, je t’interdis de m’interdire misérable Etat déjà discrédité mes pas ont un élan insoupçonné, nous ne tuerons pas l’espoir. Peut­être endormie par la désillusion, je te pleure, pauvre égaré par le pouvoir, je te chante cœur submergé par l’instant, la musique instruit sa tête, irrévocable !


15 – Le revenu d’existence


16 – Maman, je grandis

J’ai vu mon physique changer

J’ai lu mon esprit

Je crois qu’il s’est libéré

Maman le monde aussi

Il a changé


Certains disent qu’il s’est durçi


Moi je trouve qu’il s’adoucit

Maman tous les soirs maintenant


Je marche sur République


La nuit debout j’écris


Je rencontre l’humain, enfin

Maman j’ai grandit


Je sais ce que je veux demain


Et si demain arrive vite je suis prête

Peut-être sommes nous milles enfants

A rêver à ciel découvert

Mais maman c’est parce qu’on veut grandir


17 – Pyongyang, cette ville là et Paris sont les 2 seules villes du monde où le maire n’est pas directement élu par ses habitants. C’est pourtant la 5 ou 6 personnage de l’Etat avec des pouvoirs considérables.

Aujourd’hui la France ne risque pas de coup d’Etat militaire, elle n’a donc pas besoin de 2 chambres. 1 seule suffit avec moitié moins de députés. Assemblée : 3000 salariés Sénateurs : 5000.

Paris n’a pas besoin de 20 Maires et de 300 employés par Mairie. Créons des commissions qui regrouperaient vis responsabilités. Les bâtiments seraient loués à des groupes hôteliers. Les recettes viendraient en déduction des impôts.


18 – Je souhaite qu’on soit tous des êtres singuliers, qu’on prenne notre liberté et qu’on la réalise, qu’on rêve


19 – Je trouve dommage que dans notre société la rentabilité, le capital importe plus que la personne, l’humain, la vie qu’il mène. Sommes nous venus au monde pour travailler ?

Attendre d’être vieux à la retraite pour profiter de notre vie ? EN faire ce que l’on veut. On ne doit pas, on ne veut pas PERDRE NOTRE VIE A LA GAGNER !!

On veut vivre avec les autres, pour les autres !


20 – Plus que des doléances, partageons un projet d’une nouvelle société véritablement fondée sur la Liberté, L’EGALITÉ, et la Fraternité.


21 – Que les lycéens professionnels ne soient plus considérés comme des poubelles par l’Education Nationale et l’enseignement de la filière générale. Les élèves sont des êtres humains et non des numéros, que les profs de lycée professionnels ne soient plus considérés comme des sous profs avec des sous élèves. Que les inspecteurs cessent de proposer la filière générale aux bons profs de lycée professionnel afin de garantir la qualité de l’enseignement et l’égalité des chances !!!!


22 – Il faut sécuriser la place, la dynamique, la liberté d’échanger. Mais comment ne pas recréer la police. La commission sérénité je veux bien...Mais il va falloir être vraiment ZEN !!! Demander à Raoul RIGAULT ?


23 – La jeunesse refuse de se voir proposer un avenir chaotique. Elle est au front et combat pour son lendemain, plus humain et plus juste.


24 – A Lyon, nous avons mis en place quelque chose intéressant. DES CRIEURS.
Pour dire en AG les propositions, interventions de personnes timides présentent dans la foule. Je ne suis là que pour deux jours, je ne pourrais pas me porter responsable, ceci est une suggestion. 
Autre remarque : il serait intéressant de créer des liens entre les villes = diffuser les propositions concrètes, les actions à faire au niveau national.


25 – Le nationalisme monte en Europe de L’Est : des partis d’extrême droite sont au pouvoir (groupuscules fascistes). Ces pays frères, nos amis de l’Est, ces jeunes qui n’ont pas de culture politique, ils n’ont pas pu construire, développer une culture politique. Peut on créer un lien avec eux ? Peut on leur demander conseil ?

LEUR ENVOYER UN MESSAGE, CREER UN LIEN, EST – OUEST, BATTONS NOUS ENSEMBLE


26 – Auto entrepreneur = pas de retraite = précarité


27 – Question posée sur le statut du journalisme, le manque
d’ « encadrement » sur certains sujets, droit d’investigation ET le manque de protection des lanceurs d’alertes et des journalistes d’investigation.


28 – PEACE, HAINE, LOV(E)


29 – C’EST GÉNIAL TOUT CE QUI SE PASSE LA ET JE SUIS BIEN CONTENTE. 
NÉANMOINS (MAINTENANT QU’ON EST DEBARASSÉ DES VENDEURS DE MERGUEZ) ET PUISQU’ON REVENDIQUE LE CÖTÉ « ANTISYSTEME » ­ Y’A­T­IL UN MOYEN D’ASSOCIER PLEINEMENT LES AUTRES VENDEURS COMME LIBERTALIA, LES AUTRES LIBRAIRES ET LES TEE SHIRTS (PRO PALESTINE) AFIN QU’ILS FASSENT PRIX LIBRE OU QU’ILS REVERSENT DES SOUS A NUIT DEBOUT ( ?) OUI ?


30 – Traiter les points névralgiques du système financier (mesure d’urgence) :

  • ­ Interdiction de la spéculation (Paris sur les fluctuations des prix – def Paul Jorion)
  • ­ Démantèlement des banques « systémiques »
  • ­ Système monétaire inspiré du bancor (une idée de Keynes qui fut rejetée par les USA)
  • ­ Redéfinition juridique de l’Entreprise : affirmer sa mission sociale, sa comptabilité avec la 
préservation des écos­systèmes.


31 – Tout simplement mettre à bas la représentativité. A tous les échelons de l’Etat (Municipalité, 
Région, Nation.) Comment ? EN invitant chaque citoyen à être volontaire sur un projet préalablement proposé par une assemblée de citoyens. Parmi ces volontaires, on tire au sort les personnes afin de constituer une équipe de 20 personnes qui s’informe et synthétise les idées des différents partis prenant de la négociation (Ecouter morento sur les pesticides par exemple)
Cette commission soumet son apprentissage à l’assemblée citoyenne volontaire et tirée au sort, qui vote grâce aux éléments apportés par la commission citoyenne de 20 personnes. 
En espérant avoir été clair !


32 – LA SEULE VALEUR EST LA PERSONNE ELLE EST LA SOURCE DE TOUT Abolition des privilèges : plus de traitement aux anciens présidents, ministres !

Mettre en place un revenu de base universel immédiatement.

  • 1a. Revoir les règles de partenariat entre les pays « riches » et les pays en voie de développement.
  • 1b. Il faut des mécanismes pour cadrer les relations et éviter de causer des problèmes en Afrique pour ne pas avoir les conséquences en Europe.
  • 2. Internationaliser les devises et les valeurs de la République française. C’est à dire : si on lutte contre la répression ici, on ne la soutient pas dans les autres pays. Si on veille à la justice et la démocratie ici, on doit en faire ainsi dans les pays africains.


33 – Revenu d’existence pour tous : fin du travail sous quelque forme que ce soit – fin de la subordination – Récupérer toutes les sommes des arrêts de travail pour financer le dispositif ainsi que rapatrier les capitaux de la fraude fiscale etc (liste à compléter)


34 – Refuser l’élection de 2017 – Nous sommes plus de 60% de la population à savoir que tous les potentiels candidats sont inaptes et ne changeront rien. Au lieu de s’abstenir on refuse la tenue de cette élection qui n’a de démocratie que le nom. A la place, création d’une constituante, tirage au sort, etc.. Tout ce qui se discute aujourd’hui en commissions. C’est en refuser les termes tels qu’ils nous sont imposés, pas une lubie anarchiste – Pétition en ligne ? occupation des places – refus de la campagne etc...


35 – A la place de donner des miettes au peuple faudrait se décider à déterminer un salaire maximum car celui de beaucoup de PDG dépasse de loin toute limite décente.

Limiter les royalties et commissions payés aux actionnaires : ce ne sont pas les investisseurs qui amènent la richesse, ce sont ceux qui travaillent.

Pas de linky ou puce ou limitation des libertés. Les évènements « terroristes » sont fabriqués pour imposer la limitation de la liberté et l’instauration du NWO (Nouvel Ordre Mondial) – on n’en veut pas. On sait que Al Quaida fut crée par la CIA et le MOSSAD.

REVENU DE BASE tout de suite. La politique doit être faite pour l’homme et pas contre l’homme.

ETC ...


36 – Arrêter la notation dans toutes les écoles qui contribue à une compétition entre les élèves et empêche chacun de donner le meilleur de lui-­même.


37 – Bonsoir, je suis comédienne et je parle peut­être d’un sujet dont je ne sais rien.
Mais j’aimerais faire un appel aux policiers, pas contents de leurs positions, de ceux qu’on les oblige à faire...à nous rejoindre.

J’imagine que y’a quand même des flics qui ont fait ce métier pour une bonne raison. Ex : servir, protéger etc.. et que l’état et le capital s’en sert comme sa milice perso...On a tous besoin de protection...J’aimerais que s’il y’en a dans la foule, toujours en fonction, ou, non, ils puissent avoir l’assurance de pouvoir s’exprimer sans se faire lyncher, et qu’ils soient bienvenu à le faire.

Merci d’avance


38 – Etudiante à Paris depuis toujours et récemment à l’université, je demande à ce que l’on cesse de stigmatiser les étudiants qui travaillent pour payer leurs études, de plus en plus nombreux, et souvent dans les travaux sous payés, ou nous sommes méprisés et traités comme du bétail.

Je demande à ce que le gouvernement se penche sérieusement ! sur le PROBLEME DU LOGEMENT à Paris pour les étudiants qui viennent de Province, Paris et de banlieue. Je ne suis pas concernée, vivant chez mes parents, mais mes amis ont été les victimes de traitement honteux de la part de leurs loueurs. En plus des prix absolument aberrants des loyers, de la difficulté de trouver un logement ( CV, entretien d’embauche, garants, etc..)

Les jeunes sans ressources, qui essayent de s’en sortir dans des situations de nécessité et abandon terribles ( CONFLIT AVEC LA FAMILLE, mise à la porte par les parents et face à la lenteur pathologique de l’administration et la nécessité de se loger ) sont la proie de chantage – notamment les jeunes filles. Et ce ne sont souvent pas ceux qu’on croit qui essayent de profiter le plus (16e arrondissement je te vois)

Beaucoup de loueurs profitent de situations désespérées pour monter un véritable Business sur le malheur des gens.

Ces personnes ne sont jamais inquiétées par le fisc – en très bon terme avec la maréchaussée. Il n’y a même jamais d’enquêtes alors que c’est un processus qui est vraiment courant . AU BLACK.

Mes amies ont dû faire face aux pires chantages (augmentation soudaine des loyers, horaires restrictifs « Vous ne sortirez plus après 6h00 du soir ! », voir faire face aux tentatives entreprenantes de Monsieur ( !!!) sous peine d’être jetée dehors ! Il faut que cela cesse ! car j’ai entendu des 10aines d’histoires de ce genre et ces gens ne sont JAMAIS INQUIÉTÉS.

De plus les étudiants/étudiantes dans ces situations n’osent pas demander de l’aide car ils ont trop honte.

Et il y’a un cas spécifique pour les jeunes filles, pour les raisons que vous imaginez.... Merci !