Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1119 mars.




Villes/Paris/Cahiers de doléances et d'exigences/Doléances/Doléances du 45 mars (14 avril 2016)

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

Doléances du 45 mars (14 avril 2016)[modifier | modifier le wikicode]


1 – Nul n’est censé ignorer la grammaire et l’orthographe.


2 – Instauration du 35h par mois.


3 – Malhonnêteté de la part d’un gouvernement socialiste vis à vis des travailleurs.


4 – Limiter la professionnalisation de la politique en limitant le nombre de mandats à 3 par « carrière ». Payer les responsables par défraiements, ils devraient montrer leurs factures pour être remboursé. Parallèlement, créer un organe de contrôle de la vie par des citoyens tirés au sort. Toutes les activités et couts liés aux représentants doivent êtres publics.


5 – Démocratie :

  • Constituante tiré au sort : 1000 individus.
  • Assemblée citoyenne : 1000 individus (Pouvoir législatif)
  • Assemblée nationale (optionnelle) (Pouvoir législatif)
  • Exécutif en mandat impératif
  • Souveraineté du peuple : transparence et contrôles !
Referendum, initiative populaire.
Bon début.


6 – Supprimer le Sénat.


7 – Exiger de rapports à rendre des services secrets à tous les niveaux.

Protéger les citoyens conte les abus des Forces de l’ordres et ce qui se passe dans les coulisses.


8 – J’étais à l’AG aujourd’hui. J’ai vu un représentant du pôle sérénité dire qu’il était opposé à la vente d’alcool et de nourriture sur la Place sous prétexte que c’est eux les responsables des alcooliques et des bagarres sur la Place qui discrédite « l’image » du mouvement. Il a appelé sans demander de voter aux gens de se lever pour faire partir les vendeurs de saucisses. Il n’a pas laissé le temps de s’opposer à cette proposition. J’ai intervenu auprès d’un vendeur devant la sortie du métro qui a été encerclé violemment et je l’ai défendu car je n’étais pas d’accord. Je trouve cela très grave. Les vendeurs ne sont pas des ennemis du mouvement et au contraire, il faut les protéger car ils sont et travaillent dans la précarité. Je ne suis pas d’accord avec cette action hypocrite, violente et contre-productive.