Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1121 mars.




Villes/Paris/Climat-Ecologie/CR/Samedi 30 avril

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

COMPTE-RENDU COMMISSION ECOLOGIE/CLIMAT #62 Mars[modifier | modifier le wikicode]

Samedi 30 avril

Debout pour une société du bien vivre (XX pers)[modifier | modifier le wikicode]

Débat sur la mode éthique[modifier | modifier le wikicode]

  • État des lieux :
    • La mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde.
    • La plupart des vêtements sont produits dans les pays où la main d’œuvre est peu chère et les réglementations sociales et environnementales peu contraignantes.
    • La catastrophe du Rana Plaza : prise de conscience de l'urgence de repenser nos modes de consommation du vêtement et d'acter la responsabilité des donneurs d'ordres.
    • Ex : le polyester représente 70 % de l’industrie textile.
  • Solutions globales :
    • Loi sur l'économie sociale et solidaire appliquée aux vêtements et accessoires : à faire ratifier avant la fin de ce mandat présidentiel.
    • Au niveau internationale, la réglementation des zones de libre-échange (voir convergence avec la commission économie sociale et solidaire).
    • Inciter à la transparence de tous les acteurs du cycle du vêtement via les labels et le devoir de réponse sur les modes de production.
    • Revenir au coût réel du savoir-faire de la production de vêtements de qualité, résistants.
    • Favoriser l'émergence des labels bio dans l'exploitation des matières premières (type coton).
    • Recherche et innovation sur les matières premières : par exemple, développement sur les propriétés du chanvre pour le textile.
  • Solutions individuelles : encore une fois, le changement implique une réduction de notre consommation, du recyclage, et une remise en question de nos besoins.
    • Prendre des vêtements de seconde main.
    • Se renseigner sur la provenance des vêtements, notamment en regardant les labels.
    • Acheter moins de vêtement, revenir au coût réel du vêtement.
    • Éviter l'achat d'habits à usage unique.
    • Éviter l'achat d'habits délavés (technique de sablage très polluante et néfaste pour les employés).
    • Donner une seconde vie à ses vêtement en les rafistolant, en ayant recours au savoir-faire des petits commerçants.
    • Donner une troisième vie à ses vêtements lorsqu'ils ne sont plus utilisables : en transformant les tissus pour en faire d'autres usages (accessoires : sacs, bijoux etc.)
  • Le cas du cuir et de la fourrure :
    • Utiliser les matières déjà disponibles et mieux les répartir.
    • Des solutions pour créer des cuirs en peau de fruits sont à l'étude.
    • Il faut faire attention à ne pas généraliser : le cuir et la fourrure sont des matières indispensables pour le quotidien de certaines communautés (Inuits).
  • Des initiatives émergentes :
    • La penderie partagée Hylla : location de vêtements (issus de la récup mais aussi de la production de petits créateurs) : www.hylla.fr
    • L'éco-shopping Tour : les bonnes adresses de la mode éco-responsable : www.ecofashion-paris.com
  • Liens à consulter :
  • Actions proposées :
    • A la mi-mai, une grande journée d'ateliers autour de la mode éthique (date communiquée bientôt). Au programme : atelier couture pour rafistoler ses vêtements / une Troc Party d'échanges de vêtements / atelier 3e vie : pour faire d'autres usages des tissus. Éventuellement, proposition de lancer un grand patchwork collectif.
    • Se mobiliser pour la ratification de la loi sur l'économie sociale et solidaire sur la responsabilité des donneurs d'ordres des multinationales.