Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1054 mars.




Villes/Paris/Commission/CR/22 Avril - 53 Mars

De NuitDebout
< Villes‎ | Paris‎ | Commission
Aller à : navigation, rechercher

Compte-rendu de la réunion #1 de la Commission Création Monétaire et Démocratie[modifier | modifier le wikicode]

22 Avril – 53 Mars 2016

Informations[modifier | modifier le wikicode]

Pour toute question ou remarque concernant ce document : jawed_tahir@yahoo.fr
Pour contacter la commission : monnaiedebout@gmx.com
Page Facebook MonnaieDebout

Réunion ouverte à tous, prises de paroles libre, ouverture des débats

R.I = réponse immédiate

Ordre du jour[modifier | modifier le wikicode]

1 – Discussion autour du mécanisme existant de création monétaire et des problèmes qu'il implique

2 – Pédagogie et formations à mettre en place → Université d'été

3 – Alternatives existantes et futures. Solutions

→ validé par une consultation rapide des personnes présentes

Thèmes évoqués[modifier | modifier le wikicode]

Système monétaire actuel

Traité de Lisbonne
La création par la dette
L'Union Européenne

La Monnaie

Son histoire
Sa légitimité, sa valeur
Sa nécessité

Formations / Ateliers / Université d'été
Le revenu de base

Inflation / déflation
A inscrire dans la constitution ?

Les monnaies alternatives

Les différents types
Une solution ?
Projets en cours de monnaies locales
la Seine, Biocoop, Projet Tera, Lausanne...
Les monnaies numériques
Le Bitcoin

La monnaie fondante
Le Quantitative easing (ou Q.E, ou assouplissement quantitatif)
Le Franc CFA

Discussion[modifier | modifier le wikicode]

> Projet de monnaie locale pour Paris déjà lancé : la Seine

30 personnes travaillent dessus, 300 bénévoles accompagnent le projet
Objectif : émission officielle début 2017
Financement participatif pour commencer puis par cotisations
Inclut progressivement l'agriculture, les services et l'artisanat local
Vise à relocaliser l'économie

> J'ai peur que la création d'autres monnaies n'amplifie le bordel déjà existant et ne résolve rien.

> R.I : Les monnaies locales n'amplifient pas le bordel.
Elles favorisent l'échange : contact humain et échanges commerciaux.
Elles permettent aussi d'expérimenter des solutions
> R.I : La nouvelle monnaie pourrait être pensée à plusieurs échelons
→ Monde / Nations / Régions
> R.I : Biocoop crée une monnaie alternative nationale qui pourrait regrouper les monnaies locales.
Il existe aussi le projet Tera, un écovillage avec une monnaie citoyenne, et un revenu de base pour tous
basé sur la production.

> Le versement du salaire ne peut se faire que par l'intermédiaire d'une banque. Impossible à court-circuiter.

> R.I : Oui, pour l'instant. D'où l'intérêt de remettre tout le système monétaire en cause.

> Il existe un projet de lobbying au sein de l'U.E pour orienter les investissements.

Voir Michel Lepetit et Global Warning :
mobilisation de fonds provenant de la BCE
rénovation énergétique des bâtiments publics
→ pas de dette supplémentaire pour l'état, création d'emplois, transition verte

> La monnaie est créée par les banques privées et le crédit, et non pas par la BCE.

La BCE peut agir directement et le fait déjà
Quantitative easing, dit Q.E. ( assouplissement quantitatif )
Le « QE4people » peut être une solution
→ le BCE injecterait directement de l'argent dans l'économie
> R.I : C'est insuffisant puisqu'on dépend toujours du système
> R.I : Le traité de Lisbonne interdit aux états d'emprunter à leurs banques centrales
MAIS la BCE pourrait prêter directement à une banque d'investissement verte
→ Green Q.E
> R.I : Si on se concentre sur des projets (green Q.E par ex) qui admettent le système actuel,
on retarde et on affaiblit la remise en cause globale de la création monétaire

> Les projets actuels de l'U.E consistent en la réinjection de fonds dans l'économie

mais dans l'endettement généralisé.

> La BCE, c'est 90 milliards d'€ créés par mois, et 500 milliards d'€ prêtés aux banques privées.

Les green Q.E ou même work Q.E (investissements pour l'emploi) pourraient fonctionner.
Mais il reste à savoir qui et comment les décisions seraient prises !
> R.I : La question serait même de savoir si on peut se passer de la BCE.

> Le Green Q.E ne remet pas en cause tout le système de création monétaire

MAIS il est le mécanisme le plus puissant pour avancer dans la transition écologique, et il y a Urgence.

> Est-ce que toutes vos idées ont déjà fait leurs preuves ?

> R.I : Ça a toujours fonctionné comme ça, jusque les années 70, jusqu'au traité de Lisbonne.
La création de monnaie par les banques privées et le crédit est un phénomène récent.

> Le Franc CFA, dit « monnaie de singe », empêche plusieurs pays africains d'atteindre une autonomie

monétaire. La monnaie est émise directement par la Banque de France.
> R.I : LA Commission Françafrique travaille sur le sujet.
> R.I : Le nom de la Commission Création Monétaire inclut le mot Démocratie
Car une démocratie nécessite que le peuple puisse décider de comment est créée la monnaie
Existence même du franc CFA => pas de démocratie possible

> Le Q.E est un colmatage du système capitaliste, il ne peut être qu'une étape.

On ne doit pas oublier le système vu de son ensemble, et les options globales
→ particulièrement le revenu de base universel et inconditionnel

> Rappel : la BCE a forcé les banques grecques à fermer en février dernier.

Les gens n'avaient plus de monnaie pour échanger
Varoufakis propose : ouvrir un compte pour chacun avec un petit revenu de base : Eurodrachme

> Il faut revoir le concept de démocratie. Le peuple n'a pas le pouvoir.

> Si on crée de la monnaie il y a des implications.

Les opposants au revenu de base avancent une trop grande inflation.
> R.I : Le revenu de base permet au peuple de consommer et de relancer l'économie.
L'inflation n’apparait que si la capacité de production approche les 100%, et on en est très loin.
> R.I : C'est justement le mandat de la BCE : calculer combien injecter de monnaie.
> R.I : On pourrait financer ce revenu de base par des micro-taxes sur les transactions financières
> R.I : Ce type de micro-taxes serait beaucoup moins déterminant que changer la création monétaire.
> R.I : A savoir, une commission Revenu de Base est en cours de création

> La déflation, une grande baisse des prix, est un risque grave → effondrement de l'économie

=> la création monétaire doit toujours être associée à la création de richesse
Mais aujourd'hui, la création monétaire est associée plutôt à l'immobilier

> L'Europe s'est créée sur un mensonge.

Les Etats-Unis ont poussé les états européens à adopter une monnaie unique pour verrouiller le système.
Il faut également repenser le vivre-ensemble plus loin que sur le blabla économique.

> Une inflation provoquée par un revenu de base est un faux problème.

Car uniquement vrai si l'on conserve le système actuel et les intérêts payés à cause de la dette.

> On entend souvent l'objection suivante : la création monétaire implique par essence une inflation

Et moi je ne sais pas quoi leur répondre. Je ne sais pas comment expliquer aux gens.
> R.I : Les monnaies locales sont un très bon moyen de comprendre le fonctionnement de la monnaie
Car un système à plus petite échelle est comme un laboratoire
> R.I : Effectivement, manque d'information. Priorité à mettre sur la pédagogie.

> La monnaie est un instrument, on l'oublie trop vite.

Le problème survient quand elle n'est pas réinvestie dans l'économie réelle.
Quand elle est bloquée par la spéculation et la finance.
→ Solution : Une monnaie fondante, qui perd progressivement de sa valeur
=> mouvements obligatoires

> La monnaie est l'invention populaire par excellence.

Pour se la réapproprier, il faut qu'elle redevienne locale.
> R.I : C'est faux, la monnaie a été à l'origine inventée par les rois, pour mieux contrôler les échanges
Et financer leurs projets personnels ou payer les soldats.

> Précision importante : Les monnaies locales ne sont PAS de la création monétaire !

Elles sont obtenues à partir d'euros.
> R.I : Etienne pourrait se charger de former les gens au concept de monnaies locales
> R.I : Désaccord – Lorsqu'on achète de la monnaie locale, la monnaie est dédoublée
Les 100 € sont sur un compte et investis quelque part,
et les 100 pêches (note: monnaie locale de Montreuil) par ex contribuent à l'activité locale
> R.I : Il existe des petites communes où les monnaies locales sont une création,
et cet argent n'est pas viciable par les banques
> R.I : Précision sur les monnaies locales
option 1 : obtenues en échangeant des € qui sont sur un compte séquestre
option 2 : Monnaie non convertible, non indexée
ex1 : A Worgl dans les années 30, la mairie a décidé de créer une monnaie libre et
fondante. Et a relancé l'activité
ex2 : A Laval aujourd'hui, le Sou, créé par Benoit Lavenier
non convertible en euro, et émise par revenue universelle

> Il y a une réflexion à avoir sur le Bitcoin

monnaie non-libre, les nouveaux payent aux anciens
MAIS elle fonctionne, et en cours de légalisation

> Si n'importe qui crée sa monnaie à partir de rien, elle n'a aucune valeur.

Une monnaie doit être indexée sur l'euro, c'est obligatoire.
> R.I : Et sur quoi est indexé l'€ ?
C'est le travail futur des gens qui le garantit.
C'est nous qui renflouons les banques en cas de faillite.
Idem pour les monnaies alternatives non indexées sur l'€

> Il faut penser à l'action.

Tout le mécanisme de dette, d'austérité est lié à l'appartenance à l'U.E et à la zone Euro.
Il faut peut-être sortir de l'Europe
> R.I : Le mouvement s'étend, est déjà mondial.
L'U.E peut être changée, il faut plutôt envisager une nouvelle constitution.

> La monnaie est basée sur la confiance entre les individus.

Elle était auparavant indexée sur l'or, car plus digne de confiance que tout le reste.
Il faut déterminer la vitesse de création monétaire, liée à la formule v.M = PIB
Mais cette vitesse ne peut rendre compte de l'ensemble du phénomène,
car les différentes sommes d'argent ne circulent pas de la même manière.

> Nous sommes nombreux, et ce que nous faisons est primordial : créer un savoir collectif

Nos zig-zags et hésitations collectifs permettent que l'on réalise que l'on peut changer les choses
Concernant les monnaies locales :
- l'association vietnamienne de Lausanne a créé une monnaie, temporelle et locale
qui a très bien fonctionné
(note : le participant présente un exemplaire de billet imprimé)
- RedBull, société avec tous les travers horribles que l'on connaît,
a envoyé des gens à travers le monde échanger des RedBulls contre des services
→ exemple fonctionnel
- Les bières qui se vendent ici même, le soir, sur cette place de la République
Des brasseurs pourraient être invités ici à participer à un projet local de monnaie alternative

>1) Le Bitcoin est une monnaie ultra-spéculative → l'opposé des monnaies locales
2) Il existe par contre des systèmes d'échanges locaux, adossés aux heures de travail

Base de conversion pour évaluer biens et services : unité de temps

> Demande technique : Est-ce qu'on pourrait faire un résumé de ce qui a été dit depuis le début ?

> R.I : A réfléchir pour les réunions suivantes mais impossible pour le moment que le rapporteur résume une réunion en direct

> Tout le monde utilise sans le savoir des monnaies alternatives : cartes de fidélité, Smiles SNCF etc...

La monnaie de la BCE ne vaut pas plus.
Si un magasin ferme, vos points ne valent plus rien.
Idem pour votre argent si une banque fait faillite

> Je suis mathématicien. Et mes mathématiques ne sont pas échangeables.

Et pourtant on en a besoin.
Je dois être formé, et on ne peut pas contourner la monnaie pour ce genre de services collectifs.

> Une nouvelle constitution est en cours d'écriture, elle doit être dynamique

D’abord mettre en place un revenu de base pour injecter de l’énergie dans l’économie
Puis se passer d’argent quand on a retrouvé l’intelligence collective
> R.I : Les Sumériens n’avaient pas de monnaie, mais des tablettes individuelles
Chacun notait ses + et ses - par rapport à la communauté, pas de centralisation
Le problème c’est la monnaie créée par la dette, par les banques privées
Qui émet, qui distribue ? : ce sont les questions cruciales pour la démocratie

> Le Bitcoin est une monnaie numérique particulière

La crypto-monnaie en général pourrait être un moyen de fédérer les monnaies alternatives et citoyennes

> Atelier qui pourrait être mis en place : le jeu de la corbeille

Expérimenter les moyens de mesurer nos richesses et d’échanger avec différents types de monnaie
Peut amener à changer nos comportements

> Pourquoi pas même une monnaie locale à la Place de la République pour expérimenter

avec un système de comptabilité mutuelle