Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1121 mars.




Villes/Paris/Commission Féministe/CR/49 mars

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

TITRE DU COMPTE RENDU[modifier | modifier le wikicode]

49 mars 2016

Informations[modifier | modifier le wikicode]

Lundi 18 avril 2016, Place de la République, 20h, Réunion mixte puis réunion non-mixte.

Réunion mixte[modifier | modifier le wikicode]

Points techniques[modifier | modifier le wikicode]

- Proposition: Prendre contact avec la commission démocratie.[modifier | modifier le wikicode]

-Retour sur l‘Intercom : réunion de l’intercommission prévue aujourd’hui décalée à jeudi. Tous les membres s’estimant „actifs“ sont invités à y participer. Lieu à venir.

-Il faut décider si on fait deux mailing-lists séparées, une pour le public intéressé et une pour les membres plus actifs qui ont envie de recevoir davantage de mails, avec des sujets plus précis – besoin d’un espace écrit. On a peur que le contenu passe à côté de la commission concrète qui a lieu sur la place, et que les vraies discussions se passent sur internet via le mailing list. Il faut voter

-Question: comment on peut proposer du contenu sur le blog qui a été créé?

-Est-ce qu’on monte un stand? Pour ce faire, RDV 19 avril à 16h près du kiosque rouge pour monter le stand, afficher nos outils de communication. Ne pas oublier de dire à l’accueil où nous sommes situés pour qu’ils.elles puissent orienter.

-rappel du rôle de la / du coordinateurice de la commission = faire le lien entre la commission féministe et les autres (coordination, communication, logistique…) – proposition de créer un binôme

-Proposition: On veut plus d’interventions thématiques et moins de points sur l’organisation et la structure – contre-opinion: l’organisation est malheureusement essentielle pour discuter sereinement des questions de fond.

-Question: Quels liens ont été établis avec les autres commissions, notamment celle des personnes racisées de Paris 8, mais aussi par exemple la commission Logement, pour faire une séance sur les femmes mal-logées ou sans-abri, etc.  Proposition: Se réunir pour faire des séances communes avec d’autres commissions et non pas parler uniquement au nom des femmes privilégiées


Annonces[modifier | modifier le wikicode]

-Annonce: Collectif Georgette Sand jeudi 19h: atelier sur la prise de parole féminine

-Annonce: marche de nuit féministe  non-mixte : 29 avril : „on est capable de marcher dans la rue pendant la nuit“

-Annonce: on attire l’attention sur une grève de la faim de femmes djiboutiennes pour lutter contre les viols de l’armée djiboutienne

-Annonce: Journée thématique Violences policières, dimanche prochain. Intervention pendant la commission au sujet du sexisme de la police. Fournir des outils pédagogiques pour lutter contre les violences qui sont encore, dans beaucoup de cas, des violences sexuelles. Important d’informer les gens de leurs droits lors des contrôles d’identité

Tour de parole "Presse"[modifier | modifier le wikicode]

-quelques membres de la commission ont parlé avec une journaliste du Monde

-il y a eu un article dans Le Figaro qui stigmatise la commission féministe et la commission de personnes racisées de l’université Paris 8 – journaliste avait assisté incognito à une des réunions et dénonce, dans son article, l’outil politique de la non-mixité. Lecture de l’article.

Les différents points de vues exprimés par rapport aux attitudes possibles envers la presse, notamment Le Figaro : -il faut faire attention aux stratégies, il existe le danger de „dénoncer“ la Nuit Debout comme sexiste et de donner des arguments aux journalistes pour décrédibiliser le mouvement entier -question: faut-il attendre l’autorisation de l’AG pour utiliser le droit de réponse pour réagir à l’article dans le Figaro? Ou suffit-il de signaler l’action? Tout le monde semble plutôt d’accord qu’il ne faut pas d‘autorisation. -dans la réponse au Figaro il faudrait reprendre les points évoqués dans les comptes rendus passés, si on parle au nom de la commission, et sinon parler en son propre nom -important: également accorder de l’importance aux médias debout -dans la réponse au Figaro : faut-il vraiment reprendre le sujet de la non-mixité? On risque de s’enfermer dans cette thématique -on veut utiliser l’article dans le Figaro pour parler du sexisme au sein des luttes politiques, et les débats autour de la non-mixité en font partie, du coup il faudrait en parler -témoignage issu d’un échange avec Podemos : pas refuser toute collaboration avec les médias, sinon ce seront eux qui écriront le contenu qu’ils veulent, on peut essayer de cibler des médias „amis“, être attentif à qui on s’adresse -ne pas donner crédit au Figaro en répondant point par point à l’article, plutôt prendre la place pour nos propres propos

Votes[modifier | modifier le wikicode]

Exercer le droit de réponse suite à l’article sur la commission féministe et signaler l’action à l’AG? Pas d’opposition. Évoquer trois axes : 1) expliquer la non-mixité 2) donner une „lecon de journalisme“ 3) une partie de fond sur le féminisme dans la convergences des luttes. Opposition: ne pas perdre du temps à donner la lecon de journalisme – accord: juste dans une demie-phrase -On fixe les personnes qui écriront l’article. -Proposition: se lier à la commission des personnes racisées qui ont également été attaquées dans l‘article – pour ne pas, de notre côté, invisibiliser des groupes dominés ! Pas de décision prise à ce sujet. -Petit récapitulatif d’une personne qui vient du pôle presse.

TOUR DE PAROLE „DIVERS SUJETS“[modifier | modifier le wikicode]

Hommes et féminismes[modifier | modifier le wikicode]

-Intervention : qu’est-ce que c’est, être un homme cis-genre & féministe, qu’est-ce que c’est que le pro-féminisme? Proposition d’engager les hommes à aider à protéger la réunion non-mixte de la Nuit Debout, confrontée à de nombreuses attaques verbales et ayant du mal à travailler de manière non-perturbée – opposition radicale : répétition des rôles stéréotypés, mecs qui font la garde pour protéger les femmes, la personne qui avait fait la proposition la retire. Questionnement: Faire la différence entre le féminisme et le pro-féminisme ? Encouragement de créer des ateliers sur la sexualité du côté des hommes. Encouragement de proposer un atelier „Comment se défaire de son machisme pour meufs et mecs“. Intervention: Un homme témoigne que en tant qu’ingénieur ET artiste, son entourage réagit de manière choquée au moment où il décide d‘être intermittent du spectacle, car il aurait l’obligation de gagner de l’argent, pour assurer la qualité de vie de ses enfants – on attend des hommes d’être ceux qui ramènent l’argent

non mixité[modifier | modifier le wikicode]

-Une des principales préoccupations sur la place de la République de la commission féministe reste d’expliquer le principe de la non-mixité. Proposition de plutôt mettre en place une réunion parallèle à la réunion non-mixte, où les personnes n’ayant pas accès à la réunion non-mixte pourraient discuter. Attention, opposition radicale à la création d’une réunion non-mixte masculine de plusieurs membres de la commission, ce n’est pas cela qu’on propose, cela dépolitiserait l’outil de la non-mixité. Un potentiel atelier alternatif où l’on explique la non-mixité doit rester mixte. Proposition de mettre en place un grand carton, pour que les gens puissent voir de loin qu’ils ne peuvent pas assister à la réunion, au lieu de se faire virer devant tout le groupe, pour ainsi créer moins de ressentiments – sur le même carton on pourrait fournir une explication de l’outil des groupes non-mixtes.

vocabulaire / langage[modifier | modifier le wikicode]

-Proposition: Plutôt que de mettre „Femmes et Trans“ comme descriptif de la réunion non-mixte, mettre „Femmes et minorités de genre“ pour inclure personnes intersex, agenres, non-binaires etc. Pas de décision prise. -Thématique Langage : viser un langage non-genré, faire attention à ses mots. Questionnement: Ne pas utiliser le mot féministe pour qualifier des hommes? À discuter… Proposition: demander que le manifeste sur le site intial de la Nuit Debout soit adapté en langage inclusif. Pas de décision prise. -Les problèmes d'harcèlement au sein de la Nuit Debout – important d’en parler, mais faire attention au racisme dans la parole, certaines personnes soulignaient surtout l’origine arabe ou africain des hommes qui les avaient harcelées : danger de stigmatisation!

sujets à débattre / propositions d‘actions[modifier | modifier le wikicode]

Proposition de sujet à débattre : les quotas[modifier | modifier le wikicode]

Réaction: Reproduction de la caste royale au sein de la cellule familiale a conduit au déséquilibre  – faut le combattre avec les quotas : potentiel de faire ressortir des qualités inconnues ou inattendues, car une femme n’avait pas le courage de prendre le poste et on ne voyait donc pas ce dont elle était capable – exemple positif: Danielle Simonet -Intervention sur la déstructuration de la domination, tous les soirs à la nuit debout, pour mettre en place un féminisme offensif et non pas défensif -Intervention d’une technicienne du spectacle sur le sexisme au sein de son travail dans un domaine majoritairement masculin.

Le planning familial et Thématique santé, médecine, avortement, gynécologie[modifier | modifier le wikicode]

-Sujet: Le planning familial : le besoin du planning familial, les mauvaises expériences avec le planning familial. Proposition de parler de la contraception.

-Thématique santé, médecine, avortement, gynécologie. La loi Weil sur l’avortement : importante, mais en même temps instrumentalisation de la revendication politique, appropriation de la cause féministe : des révendication politiques sont dépolitisées , ou la mise en place matériel ne correspond pas à ce qui a été revendiqué.

Intervention: Récit d’un débat sur les questions de santé liées au discriminations sexistes : avait lieu le 8 mars 2016 : Débat organisé par le collectif du 8 mars pour Tou.te.s : Genre, Corps, Santé & RésistanceS. Collectif non-exclusif féministe. https://www.facebook.com/Collectif8MarsPourToutes/?fref=nf Compte rendu de ce débat en pièce jointe.

-Proposition de sujets[modifier | modifier le wikicode]

1) La mère – l’hypervalorisation de la figure maternelle, 2) l’organisation des entreprises, le choix de métiers des femmes

Réunion non-mixte[modifier | modifier le wikicode]

notion de non-mixité[modifier | modifier le wikicode]

La discussion a d'abord porté sur la notion de non-mixité, en rappelant qu'elle est utilisée à la commission de 17h30 en tant qu'outil politique pour libérer la parole des femmes, trans et personnes non-binaires (cf. texte de Christine Delphy).

Pour en parler, on peut procéder par analogie (syndicats et patrons ou bien mouvement des civil rights aux Etats-Unis via les écrits de J. Baldwin).

Une des personnes présentes à rappelé l'actualité des femmes dans l'armée autonome kurde qui font acte de résistance en faisant des ateliers de pédagogie auprès des hommes, comme elles l'auraient expliqué lors de leur passage Place de la République.

Malgré la fatigue, due à la nécessité de renouveler les explications tous les jours (y compris en AG), l'assemblée s'est montrée en faveur d'une prise en charge collective des conflits, afin de convaincre les personnes que le concept dérange de prime abord. La difficulté est de voir des femmes et trans et personnes non binaires se réunir pour élaborer des stratégies, donc s'asseoir et tenir bon quand on est assis.es c'est cool et c'est normal que ça défrise. Références à Zéromacho pour en savoir plus sur la question. 

Une personne a évoqué la nécessité d'utiliser les affiches explicatives faites pour cette raison lors des réunions. Enfin, on a rappelé le succès de l'atelier du 48 mars, en partie fait en non-mixité, et qu'il faudrait renouveler dimanche prochain 55 mars.

Fréquence du sexisme sur le lieu[modifier | modifier le wikicode]

Une intervenante a rapporté qu'en discutant avec les gens de l'accueil elle s'était rendu compte que la question suivante se posait: les propos et comportements sexistes envers les filles (en particulier) sur la Place de la République sont-ils des actes isolés ou bien fréquents? On rappelle qu'il s'agit de cas quotidiens et malheureusement structurels.

article paru dans le Figaro (sur la non-mixité)[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons ensuite évoqué l'article paru dans le Figaro (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/15/01016-20160415ARTFIG00379-nuit-debout-quand-les-hommes-blancs-et-cisgenres-se-font-exclure.php) et auquel a été offert un droit de réponse. Apparemment, le ou la journaliste ne s'est pas déclaré comme tel/telle et est venu.e assister à une réunion. L'article comporte des inexactitudes qui ont fait rire l'assemblée et qu'il conviendra de rectifier dans le droit de réponse.


Prostitution / Travail sexuel et consentement
[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons ensuite échangé sur un sujet qui revient beaucoup, à savoir la prostitution: la question n'étant pas de se prononcer pour ou contre, mais peut-être de changer la manière de voir la question et de considérer tous les points de vue et nécessités, comme doivent être accueillis tous les féminismes. La question de la relation entre prostitution et viol, à savoir la glorification des pulsions sexuelles des hommes qui ne pourraient pas s'empêcher de commettre des agressions s'ils n'avaient pas la possibilité d'assouvir leurs besoins via des professionnelles, fait débat. Sont évoquées aussi les définitions d'Amnesty et de l'ONU sur la reconnaissance du viol comme arme dans un conflit.

La proposition est faite et approuvée d'organiser une rencontre avec une personnes du STRASS (Syndicat du TRAvail Sexuel -> http://strass-syndicat.org/).

La proposition est faite de s'adresser à Laura pour une discussion sur le consentement.


Non-mixité et autres com (2)
[modifier | modifier le wikicode]

L'intervention suivante porte sur le fait que si la non-mixité est un outil indispensable, les sujets abordés doivent, eux, être fédérateurs pour toute la Place de la République, et qu'il serait intéressant d'échanger avec les autres commissions pour rappeler que les points défendus entre nous sont valables dans tous les domaines, donc d'y assister et d'échanger avec les personnes des autres commissions. Par exemple, la proposition est faite d'entrer en contact avec l'Hôpital Debout pour parler non seulement des conditions de travail des femmes dans le corps hospitalier mais aussi du traitement possiblement différent des patient.es en fonction de leur genre ou de leur orientation sexuelle (infantilisation, minimisation de la gravité des symptômes, etc.).