Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1117 mars.




Villes/Paris/Démocratie et Assemblée générale/CR/38Mars 7Avril 2016

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

Compte rendu de la Réunion de la commission Démocratie et Assemblée générale[modifier | modifier le wikicode]

38 Mars 7 Avril 2016

à Place de la République Paris

Compte rendu exhaustif de la réunion[modifier | modifier le wikicode]

Il s'agissait d'une réunion spéciale ayant pour objectif la formation à la modération et aux différents rôles connexes.

Après un bref récap' des gestes et de la nature de la commission, Emmanuelle introduit : être modérateur, c'est renoncer à son point de vue personnel, tenter d'être équitable, que la parole soit écoutée et claire.

Il est précisé que c'est un rôle très fatigant, que ça dure souvent des heures. Sarah raconte son expérience de la veille : pas facile d'être sollicitée tout le temps et par un grand nombre, interrompue toutes les deux secondes par un journaliste...

Conseil: avoir de la souplesse et de l'aplomb.

En conséquence, le modérateur est soutenu par les preneurs de paroles, et les facilitateurs qui l'aident à structurer le tour de paroles, à dégager l'espace, à gérer la presse.

Il est demandé de discuter autour de la fonction de modérateurs pour comprendre sa fonction, avant de partir sur la liste de ses devoirs en assemblée.

Fred nous lit le texte ci-joint qui détaille les rôles et actions de l'équipe de l'assemblée... difficile de faire une formation tant les participants ont besoin de s'exprimer, de discuter autour de ce rôle de modérateur en AG.

Il est rappelé le fonctionnement chez les Grecs, notamment le rôle du coryphée et des choeurs dans le théâtre antique, médiateur entre les acteurs et le public ! Ici, ça se rapproche du facilitateur...

viennent les questions ouvertes et propositions: comment éviter le malaise d'hier, ou des gens se voyaient refuser la parole?

Il est rappelé que c'est illégal de tenir des propos racistes, mais il est rappelé en réponse que des gens n'ont parfois pas l'habitude de s'exprimer en discours public et peuvent être maladroits, agressifs, donc qu'il faut faire très attention lorsqu'on s'attache à exclure... on peut tomber dans une spirale infernale de jugement sans fin...

La majorité de la commission s'accorde à dire que le temps et la souveraineté de l'AG auront une puissance indéniable face aux paroles indésirables isolées. La réponse des milliers de gens discréditera la personne qui sème le trouble, il faut faire confiance à cette puissance des anonymes en AG !

Il faut soumettre cette question à l'AG

Concernant le vote : proposition de demander un report de vote si la question semble impossible à voter pour le moment par l'assemblée? Le modérateur renvoie donc le sujet en commission avant un prochain vote...

il faudrait écrire au fur et à mesure sur un grand tableau

Est ce pertinent de séparer les assemblées en populaire et générale? La discussion n'aboutit-elle pas toujours par un vote, un consensus?

Il faut respecter scrupuleusement le tour de paroles, les noms inscrits dans le cahier, sinon l'AG ne tournera pas rond.

Aussi, le modérateur se doit de rester réservé, et de ne pas créer de lead.