Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 630 mars.




Villes/Paris/Drogues et liberté/CR/16 avril

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

Compte-rendu du 16 avril 2016 à République entre 16h et 17h30 avec 15 à 20 participants.[modifier | modifier le wikicode]

16 avril 2016

Informations[modifier | modifier le wikicode]

En préliminaire la commission définit l’intitulé de sa mission et la définitions des termes utilisés comme suit : « Encourager une réflexion sur un statut souhaitable des drogues, de leurs usages et de leurs usagers, dans le respect des libertés de chacun, de la justice pour tous, et des conditions de santé publiques. » « La commission propose d’englober dans le mots drogues tous les produits psychoactifs indépendamment de leur statut juridique et de considérer sur un même plan les drogues légales et les drogues illégales, les plantes à drogues et les drogues de synthèse. »


Motion 1 : « La commission considère l’usage de psychotropes comme un droit à disposer de son corps, de sa conscience et de son intimité. »

Motion 2 : « La commission refuse l’interdiction de l’accès aux plantes et de ses libres usages. Aucune plante n’est illégale. »

Motion 3 : « La commission considère comme un droit l’accès à une information non-idéologique et une prévention soucieuse d’éducation et de santé publique. »

Motion 4 : « La commission refuse qu’un usager puisse être poursuivi par la police et la justice. Un usager n’est pas un criminel. »

Motion 5 : « La commission propose de poursuivre la réflexion sur les modes de disponibilité légaux des drogues au cas par cas, dans le soucis d’encadrer sans encourager ni stigmatiser. »


Les interventions des participants révèlent des thèmes de réflexions qui seront mis à l’ordre du jour de la prochaine commission pour en discuter autant que nécessaire : la question des citées et de l’économie parallèle des drogues, les exemples étrangers de sortie de la prohibition des drogues, le cadre international, la question de la dépendance, le cas particulier du cannabis (thérapeutique, autoproduction, fait culturel...) et un mode de production et de distribution indépendant de l’industrie et de la publicité.

La seconde commission se réunira à 16h le samedi 23 avril à République.