Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 868 mars.




Villes/Paris/Droits de l'Homme et Démocratie

De NuitDebout
< Villes‎ | Paris
Aller à : navigation, rechercher

Debout pour les droits de l'Homme et du Citoyen ![modifier | modifier le wikicode]

Le gouvernement vient d’interdire à des militants de participer à des manifestations contre la loi travail en s’appuyant sur les dispositions de la loi sur l’état d’urgence. Ces interdictions ne reposent que sur la présence réelle ou supposée de telle ou telle personne à des manifestations, sans que n’ait été retenu à leur encontre aucun fait répréhensible autre que de protester contre les violences policières ou contre la loi travail dont l’Assemblée nationale n’a pu débattre jusqu’au bout en raison de l’usage de l’article 49.3 de la Constitution.

Déjà lors de la COP 21 et toujours sur les mêmes fondements, le gouvernement avait pris des mesures d’assignation à résidence, validées par le Conseil d’Etat, contre des militants écologistes. En interdisant de manifestation des militants qui ne sont en rien suspectés d’être liés aux raisons invoquées lors de la proclamation de l’état d’urgence, le gouvernement fait, un peu plus, la démonstration que celui-ci est conçu et utilisé à des fins qui n’ont rien à voir avec la lutte contre le terrorisme. Sans aucun contrôle du juge judiciaire, sans contrôle réel du juge administratif, le gouvernement dispose ainsi, et en use, de pouvoirs exorbitants qui portent atteinte aux libertés publiques et individuelles.

Notre objectif est de débattre, de formuler des propositions pour la constitution d'une véritable démocratie citoyenne et dans l'immédiat sensibiliser et mobiliser contre les attaques anti-démocratiques qui sont à l'oeuvre en France et en Europe.


Fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

  • 1) La commission se regroupe et discute droits de l'Homme et démocratie, propose, débat.
  • 2) Toute personne voulant participer à l'organisation de la commission devient référente exactement au même titre que les autres.
  • 3) Compte-rendu+ des échanges accessibles sur la page facebook et par mail après contact de votre part avec la commission.

Réunions[modifier | modifier le wikicode]

DEBAT Médias : liberté d'expression Pour une information libre et indépendante...[modifier | modifier le wikicode]

Aujourd'hui la majorité des grands médias (Radio, TV, Journaux) sont la propriété des plus grosses fortunes de France (Bolloré, Dassault, Bouygues, Drahi, Niel...).

Cette situation s'est révélée dangereuse pour la liberté d'expression et le droit d'informer.

C'est la démocratie et le débat citoyen qui sont bafoués, attaqués.

Quelles sont les réponses les plus efficaces

Intervenants
  • Jean-Pierre Canet : le rédacteur en chef et producteur du documentaire embarrassant sur le Crédit mutuel, (par ailleurs cofondateur de l'émission Cash Investigation sur France 2) et censuré par l'intervention personnelle du milliardaire Vincent Bolloré, viendra débattre avec nous.
  • Boudjemaâ Dahmane, Président de la section 10/11e de la LDH.
Où ?

Place de la République - PARIS- voir emplacement à l'accueil

Quand ?
SAMEDI 11 juin à partir de 17h

Contact[modifier | modifier le wikicode]

  • ldh.democratie@riseup.net

Actualité[modifier | modifier le wikicode]

Comptes rendus

Débat du 21/05/2016 Etat d'Urgence Loi Pénale. le projet de réforme de la procédure pénale dit loi Urvoas est-il un danger pour la démocratie ?

Compte rendu Nathalie Tehio Enseigne le droit pénal - procédure pénale

21/05/2016



Rechargez la page pour afficher votre compte-rendu. S'il n'apparait pas automatiquement, listez le manuellement (aide).