Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1054 mars.




Villes/Paris/Education/CR/22 mai

De NuitDebout
< Villes‎ | Paris‎ | Education
Aller à : navigation, rechercher

CR Commission éducation du 22/05[modifier | modifier le wikicode]

Tour de propositions[modifier | modifier le wikicode]

faut-il aborder les points techniques ou les débats en premier ?

  • Garder les débats en premier car ils mobilisent plus.
  • Ne pas seulement débattre dans la commission éducation, il faut aussi agir.
  • Les débats qui concernent l'action sont différents des débats qui concernent les points techniques.
  • Il faudrait appeler « les points techniques » « vie de la commission. »

ODJ [modifier | modifier le wikicode]

  • Débats.
  • Actions.
  • Vie de la commission.

Débats [modifier | modifier le wikicode]

1) L'école est-elle structurellement abominable ? 2) Comment inscrire la commission dans l'action ?

L'école est-elle structurellement abominable ?[modifier | modifier le wikicode]

  • L'école en France est une école du tri social et c'est incompatible avec une transmission des savoirs dans de bonnes conditions.
  • Le collège est un lieu de travail forcé.
  • On ne se donne pas les moyens pour que tout le monde y arrive.
  • Il faut lutter contre les inégalités sociales, mais les pédagogies alternatives ne sont pas adaptées à la contrainte scolaire. Il faudrait expliciter les stratégies d'apprentissage.
  • On peut tous agir, c'est trop facile de rejeter la faute sur le manque de temps, les programmes, les pressions hiérarchiques etc.
  • Les enseignants doivent être formés pour mieux connaître les stratégies d'apprentissages à enseigner.
  • Il n'y a pas de « bonnes » pratiques pédagogiques dans l'absolu.
  • Témoignage à propos d'un élève de 4ème qui ne sait pas lire.
  • Il y a des élèves qui nous « échappent ».
  • C'est parfois compliqué de comprendre les stratégies d'évitement de certains élèves.

Comment inscrire la commission éducation dans l'action ?[modifier | modifier le wikicode]

  • Il faut que la commission soit plus en lien avec le mouvement social actuel.
  • Comment faire le lien avec les autres commissions ?
  • Faut-il désigner un porte parole pour aller parler avec les autres commissions ?
  • Il faudrait définir les enjeux de la commission éducation.
  • Que faire pour lutter avec les autres ? Differ ? Quels contacts avec les syndicats ?
  • Certains ont envie de rompre avec le fonctionnement des syndicats et des associations. Mais comment faire les choses autrement ?
  • Nous sommes un groupe très hétérogène. Que faire avec un groupe si hétérogène ?
  • Lutter comme au sein d'un syndicat, c'est une perte d'énergie et ça fait doublon.
  • Il faudrait établir des règles de fonctionnement.
  • Une nécessité pour continuer à travailler ensemble : que Nuit Debout dure.
  • Il faut faire un point sur les actions en cours, regrouper toutes les informations qu'on a.
  • Il faut se garder un temps pour parler de l'organisation de la commission. Que fait-on ? Quelles sont les limites ? Quels sont les problèmes ?
  • Nécessité de définir les règles de fonctionnement de la commission, notamment la façon dont les décisions sont prises.
  • Il y a une opposition sur le fait qu'un petit groupe prenne les décisions seul.
  • Une personne pourrait être mandatée pour aller parler à l'AG, mais une seule fois. Il n'y aurait pas de mandat qui dure dans le temps.
  • Mercredi et dimanche prochain, on discute de la façon dont on prend les décisions.
  • Proposition mise au vote : faire deux réunions (mercredi 25/05 et dimanche 29/05) uniquement sur « Vie de la commission » . Voté à l'unanimité.
  • Proposition 2 mise au vote : Sarah est mandatée pour aller proposer à la Commission Démocratie que les assemblées générales soient structurées sur deux temps 1) lutte contre la loi travail. 2) les commissions prennent en charge l'AG avec des AG thématiques. Voté à l'unanimité.