Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1119 mars.




Villes/Paris/Islamophobie et racisme d'Etat/CR/29 mai

De NuitDebout
Aller à : navigation, rechercher

Islamophobie à l'école 29 mai 2016

Informations[modifier | modifier le wikicode]

CR du débat sur l'islamophobie à l'école.


Ce débat fut houleux, mais constructif.

Il y a eu de nombreuses interventions pertinentes. Parmi celles-ci :

- à chaque fois que l'on met la question du voile au centre du débat public, c'est pour évacuer la question sociale. En effet, dans les établissements scolaires de certains quartiers, les locaux sont complètement délabrés et les moyens mis en place sont dérisoires.

- si on en est là, c'est parce que de nombreux "intellectuels" plus ou moins connus ont fait la promotion de l'idée que l'islam = danger pour la République

- Les propos injurieux (notamment comparaison avec les nazis) sont véhiculés depuis 30 ans au moins

- La loi 2004 est inutile car les problèmes liés au port du foulard sont surtout des problèmes de discipline et de comportement, et non des problèmes religieux.

- Comme l'islam est devenu l'ennemi public n°1 dans la société française, les partis, de gauche comme de droite ont massivement voté la loi contre le port de signes religieux à l'école en 2004, malgré son caractère islamophobe et misogyne.

- Nombreux rappels à l'ordre pour redéfinir le terme de la laïcité selon la loi 1905 (séparation du fait religieux et de l'Etat, liberté de conscience et de culte)

- L'islamophobie à l'école se manifeste aussi sur les élèves dont la mère porte le voile, et sur les élèves qui ne mangent pas de viande à la cantine. Cette islamophobie s'est exacerbée depuis la loi de 2004.

- L'argument de l'égalité hommes-femmes ne tient pas car ce n'est pas en privant des jeunes filles d'éducation qu'on va les émanciper et les véritables problèmes d'égalité hommes-femmes à l'école sont perceptibles au niveau de l'orientation des élèves.

- La loi de 2004 n'a rien à voir avec la loi 1905 sur la laïcité, par contre, la laïcité sert de caution pour faire voter des lois islamophobes

- Les conséquences de cette loi, c'est qu'aujourd'hui on humilie et exclut des filles pour des bandeaux trop larges et des jupes trop longues, tout en scrutant leur tenue.

- Personne ne s'élève contre le prosélytisme politique ou la propagande commerciale, alors que c'est aussi interdit.

- Les vraies atteintes à la laïcité qui viennent de l'Etat (Manuel Valls qui abandonne la PMA qui était une promesse de campagne du PS pour se positionner avec le Vatican) ou d'autres groupuscules (la manif pour tous)

- L'esprit islamophobe de la loi 2004 a également contaminé les établissements privés, qui ne sont pourtant pas concernés par cette loi.

- Une partie de l'extrême-gauche a hélas un rôle dans ces lois islamophobes et le reste de la gauche a quasi-abandonné cette lutte

- L'islamophobie est un laboratoire de répression. Elle a justifié de nombreuses violences policières, notamment durant l'état d'urgence pendant les perquisitions sur les musulmans. Ces violences ont fini par se répercuter sur les militants écologistes anti-COP 21, ceux du mouvement Nuit Debout et sur les manifestants anti-loi Travail. La convergence des luttes est donc nécessaire.

- Bien souvent, ceux qui veulent contrôler le corps des femmes, ne sont pas concernés par les oppressions que connaissent les femmes musulmanes.

- Beaucoup de personnes ont dénoncé les mensonges et les fantasmes sur l'islam, notamment dans les médias mainstream, en reprenant l'exemple récent du Figaro avec son dossier sur St-Denis.

- Témoignage poignant de Nora, femme portant le voile ayant vécu des agressions islamophobes alors qu'elle était en service.

Ensuite, il y a eu un individu, qui, en plus d'avoir pris copieusement la parole, usant de son privilège de responsable politique non concerné directement par cette question, qui s'est permis d'utiliser des concepts néo-colonialistes dans ses propos et a tenu des propos racistes et méprisants en expliquant que "demander à une femme de retirer son voile, ce n'est pas oppressant". Le ton est vite monté, le débat a été temporairement interrompu avant que les participants reprennent. Bon prétexte pour rappeler que nous ne tolérons AUCUN dérapage raciste lors de la tenue de nos débats et qu'il existe une charte à respecter (qui se trouve ici >>> https://deboutcontrelislamophobie.wordpress.com/…/charte-d…/) à respecter si on veut prendre la parole.